Venu du fond des âges, le Blob devient une star de cinéma

Venu du fond des âges, le Blob devient une star de cinéma
Le Blob serait également capable de sortir d'un labyrinthe.

Le réalisateur Jacques Mitsch tourne actuellement au CNRS de Rangueil un documentaire sur le Blob, cet organisme unicellullaire aux incroyables facultés. Ce myxomycète est surnommé « le blob », y compris par les membres de la communauté scientifique. Organisme unicellulaire, il est doté de certaines capacités d’apprentissage. Son surnom de « blob » vient de son manque de forme particulière et en référence aux autres utilisations du mot blob, notamment du film de science-fiction The Blob d’Irvin S. Yeaworth Jr. sorti en 1958 et qui a pour personnage central un extraterrestre géant et gluant qui grossit en avalant les habitants (la cellule de P. polycephalum doublant de taille tous les jours)

Auteur: Haussy Manon Production: La Dépêche du Midi

Visible à l’œil nu, P. polycephalum est généralement de couleur jaune, se nourrissant de spores de champignons, de bactéries et autres microbes. P. polycephalum est l’un des microbes eucaryotes les plus faciles à cultiver in vitro (du papier absorbant humide et des flocons d’avoine suffisent) avec Wikipedia

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.