Categories: international

Vers une enquête internationale sur la situation au Cachemire

Le chef des droits de l’homme de l’ONU appelle à une enquête sur les violations au Cachemire. Des décennies de violations des droits humains des deux côtés de la ligne de contrôle au Cachemire ont « tué de nombreuses vies » et devraient faire l’objet d’une enquête internationale de haut niveau, a déclaré jeudi le chef des droits de l’homme de l’ONU.

Vers une enquête internationale sur la situation au Cachemire
L’Inde continue de réclamer l’intégralité du Cachemire historique. Photo DP

A l’occasion de la publication du premier rapport de l’ONU sur les droits de l’homme dans ce territoire que se disputent l’Inde et le Pakistan, Zeid Ra’ad Al Hussein a fait part de son intention de demander au Conseil des droits de l’homme des Nations Unies à Genève de constituer une commission d’enquête lors de sa prochaine session qui commence lundi.

Le Haut-Commissaire – dont le mandat se termine cet été – a dénoncé ce qu’il appelle « l’impunité chronique pour les violations commises par les forces de sécurité » et a déclaré que la nature politique du conflit avait masqué les «souffrances indicibles » de millions de personnes.

Le rapport de 49 pages se concentre principalement sur l’utilisation de la «force excessive» par les soldats dans l’État indien du Jammu-et-Cachemire, même s’il examine également une série de violations des droits dans le Cachemire administré par le Pakistan.

Dans le Cachemire administré par l’Inde, le rapport détaille l’ampleur des manifestations qui ont éclaté au Jammu-et-Cachemire il y a deux ans, après que les forces de sécurité indiennes ont tué le chef d’un groupe armé. Il note comment l’usage d’une de «la force excessive» a conduit à la mort d’environ 145 civils de la mi-2016 à avril de cette année.

Le manque d’accès des victimes à la justice reste un défi majeur au Jammu-et-Cachemire, poursuit le rapport du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme (HCDH).

Il détaille comment une législation sur mesure donne au personnel de sécurité une «immunité virtuelle» contre des réparations légales à moins que le gouvernement indien ne l’autorise. Il souligne qu’il n’y a «pas eu de poursuites» depuis l’entrée en vigueur il y a près de 30 ans de la loi sur les pouvoirs spéciaux des forces armées (Jammu-et-Cachemire).

Articles Récents

Lourdes, mère et fils associés dans un trafic de drogue

Lourdes, mère et fils associés dans un trafic de drogue

A l'issue d'un banal contrôle routier, la police nationale des Hautes Pyrénées a démantelé un réseau de drogue à Lourdes.…

2 juin 2021
Toulouse – L’Établissement français du sang lance un appel d’urgence à la mobilisation

Toulouse – L’Établissement français du sang lance un appel d’urgence à la mobilisation

Après les jours fériés de mai qui ont causé une baisse importante des réserves de sang, l’EFS constate avec le…

2 juin 2021
Covid19 – sur le front des variants

Covid19 – sur le front des variants

Covid-19 : le variant indien menace le déconfinement du Royaume-Uni. Le gouvernement britannique fait face à de vives critiques mardi…

2 juin 2021
Toulouse – 2 opérations de vaccination exceptionnelles à Reynerie et Bagatelle

Toulouse – 2 opérations de vaccination exceptionnelles à Reynerie et Bagatelle

En parallèle de la campagne de vaccination massive menée sur l'ensemble du territoire pour lutter contre l'épidémie de Covid-19, la…

1 juin 2021
Cahors, Saint-Cirq-Lapopie, ce que Macron va faire dans le Lot

Cahors, Saint-Cirq-Lapopie, ce que Macron va faire dans le Lot

A quelques jours du premier tour des élections régionales et départementales, le chef de l'Etat Emmanuel Macron se rendra pendant…

1 juin 2021
Occitanie : forte croissance de la filière photovoltaïque

Occitanie : forte croissance de la filière photovoltaïque

La Chambre de Commerce et d'Industrie d'Occitanie vient de publier des données prospectives de la filière photovoltaïques, elles sont très…

1 juin 2021