Syrie. des frappes aériennes ont fait des dizaines de morts

Le Secrétaire général de l’ONU s’est dit « profondément préoccupé » par les frappes aériennes qui auraient visé le village de Zardana, dans le nord de la région d’Idlib, dans la nuit du 7 au 8 juin, faisant des dizaines de morts, dont des enfants.
António Guterres « demande une enquête approfondie sur les attaques, en particulier les allégations selon lesquelles il y aurait eu une deuxième attaque contre les premiers secours afin d’établir les responsabilités », a déclaré son porte-parole dans un communiqué publié dimanche soir.

Le chef de l’ONU a rappelé qu’Idlib fait partie de l’accord de désescalade conclu à Astana et appelle ses garants à respecter leurs engagements.

Le Secrétaire général a également souligné la situation précaire des quelque 2,3 millions de personnes qui se trouvent dans le gouvernorat d’Idlib, dont 60% sont des civils déplacés par le conflit dans d’autres régions, les plus récents venant de la Ghouta orientale.

Il a appelé à la cessation immédiate des hostilités et exhorté toutes les parties prenantes à respecter leurs obligations en vertu du droit international humanitaire, y compris la protection des civils et des infrastructures civiles.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.