Philip Roth est mort

Philip Roth, né le 19 mars 1933 à Newark dans le New Jersey et mort le 22 mai 20182 à Manhattan, un quartier de la ville de New York, est un écrivain américain. Roth publie avec succès un premier recueil de nouvelles, Goodbye, Columbus, en 1959. Dix ans plus tard, il obtient une célébrité phénoménale avec la publication de Portnoy et son complexe, roman comique en forme de monologue d’un jeune avocat juif traumatisé par une mère à l’amour étouffant sur le divan de son psychanalyste. Satires vives et crues des mœurs de la petite bourgeoisie juive-américaine, ces deux livres suscitent la controverse au sein de la communauté juive, et valent à l’auteur d’être considéré comme l’« enfant terrible » du roman juif-américain jusqu’aux années 1990. Roth reviendra avec humour sur les attaques de ses plus virulents détracteurs dans son autobiographie Les Faits, et dans les premiers romans du « cycle Zuckerman », L’Écrivain des ombres, Zuckerman délivré et La Leçon d’anatomie, qui transposent ses débuts d’écrivain par le biais de son double fictionnel de prédilection, Nathan Zuckerman, auteur du scandaleux Carnovsky, qui n’est pas sans faire penser à Portnoy et son complexe.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.