Ebola : 4.000 doses de vaccin sont arrivées en RDC (OMS)

Une cargaison de 4.000 doses de vaccin contre la maladie à virus Ebola est arrivée mercredi à l’aéroport de Kinshasa, a annoncé l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Cette première livraison doit permettre à l’OMS et à ses partenaires de combattre la dernière flambée épidémique d’Ebola qui a été déclarée par les autorités congolaises le 8 mai dernier à Bikoro, dans la province de l’Equateur, située dans le nord-est de la République démocratique du Congo (RDC).

Compte tenu de l’emplacement et des difficultés d’accès dans la zone affectée, il sera difficile d’amener les équipes de vaccination dans la zone touchée, mais le ministère de la santé congolais, l’OMS et les partenaires œuvrent ensemble pour faire face à toutes les contraintes logistiques.

Le Programme alimentaire mondial (PAM) a ainsi mis à disposition un hélicoptère de son service aérien humanitaire (UNHAS) pour assurer des rotations aériennes logistiques entre Kinshasa et Bikoro afin d’acheminer le personnel et les fournitures médicales.
Le vaccin livré en RDC est expérimental et s’est révélé très efficace, souligne l’OMS dans une notice d’information.

L’OMS souligne qu’il est très important que les personnes vaccinées continuent à se protéger de l’infection par le virus Ebola. Cela implique de ne pas toucher les liquides corporels d’un patient (sang, vomi, salive, urine, selles), d’éviter le contact physique direct avec le corps d’un patient (vivant ou mort), de ne pas toucher les draps et les vêtements qui ont pu être contaminés et de pratiquer l’hygiène des mains et d’autres mesures préventives.

L’agence onusienne souligne que le vaccin contre Ebola peut produire certains effets secondaires. Les personnes vaccinées peuvent avoir une légère fièvre ou des symptômes du rhume, un malaise qui peut durer de 1 à 3 jours.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.