Pour les victimes d’inceste, “il ne peut y avoir de consentement d’un mineur”

Des voix montent contre l’article 2 du projet de loi contre les violences sexistes et sexuelles débattu à l’Assemblée Nationale. Certains y voient en effet le risque d’une correctionnalisation du viol sur mineur. L’article très controversé a été voté cette nuit par l’Assemblée nationale. Une pétition signée par des dizaines de milliers de personnes -plus de 100 000 ce mercredi- s’oppose à cet article. Les pétitionnaires estiment que “Votre gouvernement crée un nouveau délit, c’est “l’atteinte sexuelle avec pénétration”. Vous avez bien lu. “Atteinte sexuelle avec pénétration”. On parle donc d’un viol. Pour votre gouvernement, ce n’est pas un crime, c’est un délit”.


Projet de loi Schiappa : Pour les victimes d’inceste, “il ne peut y avoir de consentement d’un mineur” Label : Huffington Post Date d’ajout : 15/05/2018

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.