L’Université Toulouse Jean Jaurès évacuée par la police

L'Université Toulouse Jean Jaurès évacuée par la police
L'administrateur provisoire de l'Université de Toulouse Jean Jaurès, a annoncé son intention de porter plainte pour des dégradations commises. Photo Archives

A la suite de la décision de justice du Tribunal Administratif le 2 mai 2018, une opération d’évacuation de l’Université Toulouse – Jean Jaurès s’est déroulée ce jour à 3H45 sous l’autorité de Pascal Mailhos, préfet de la région Occitanie, préfet de Haute-Garonne a indiqué la préfecture mercredi matin. Selon les autorités, l’opération s’est déroulée dans le calme et sans incident. Les forces de l’ordre ont procédé à l’évacuation d’une soixantaine de personnes qui bloquaient les locaux. Aucun blessé n’a été recensé ni du côté des forces de l’ordre, ni du côté des personnes occupant l’université. A 5h, les locaux étaient totalement vides.

Le recours à la force pour évacuer les bâtiments de l’Université Jean Jaurès occupés par les grévistes qui protestent contre la réforme de l’université et le logiciel parcoursup avait été requise par l’administrateur provisoire de l’Université après un jugement du tribunal administratif de Toulouse saisi par le syndicat UNI.

Les grévistes ont d’ores et déjà annoncé d’autres formes de lutte. Une AG des étudiants est notamment annoncée dans les locaux de la gare Matabiau.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.