La justice ordonne le déblocage de l’Université Jean Jaurès de Toulouse

La justice ordonne le déblocage de l'Université Jean Jaurès de Toulouse
Dans un campus ouvert avec de nombreux bâtiments, le déblocage est un véritable casse tête pour les tacticiens des forces de l'ordre. Photo Google Map

Saisi par le syndicat étudiant Uni (classé à droite) et un collectif d’étudiants, le Tribunal administratif a ordonné ce mercredi la déblocage de l’Université Jean Jaurès de Toulouse.

Les juges du Tribunal administratif de Toulouse ont suivi les arguments présentés par l’avocat du syndicat étudiant UNI et ordonné ce mercredi la réouverture de l’Université Jean Jaurès située dans le quartier du Mirail à Toulouse. La fac de sciences humaines est, en partie bloquée depuis plusieurs mois, d’abord pour protester contre la fusion de l’Université dans l’ensemble Université de Toulouse, puis, pour protester contre la mise en place du logiciel Parcoursup.

Dans son jugement rendu en procédure d’urgence, le tribunal administratif demande au président provisoire de l’Université, de requérir la force publique pour faire évacuer le campus.

“le magistrat désigné a constaté que l’occupation des locaux depuis le 6 mars 2018 avait engendré des dégâts et des détériorations du mobilier et des infrastructures et que l’accès au site de toute personne non gréviste était impossible. Compte tenu des troubles à l’ordre public ainsi constatés, le juge a enjoint, conformément à la demande des requérants, à l’administrateur provisoire de l’université, investi des prérogatives du président de l’université, de faire usage de son pouvoir de police administrative afin de faire libérer l’accès à l’ensemble des locaux universitaires du site du Mirail et de faire procéder à l’évacuation de deux bâtiments occupés illégalement sur le même site” explique le tribunal.

Reste à savoir si l’administrateur provisoire, nommé par Paris, va ou non requérir le concours de la force publique.

VIDEO – Auteur: Melle D’Harlingue Julie
Production: Medias Du Sud

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.