Vers la guerre civile en Birmanie ?

Le Coordonnateur humanitaire des Nations Unies au Myanmar, Knut Ostby, s’est déclaré vendredi inquiet des informations faisant état d’une escalade du conflit armé dans plusieurs régions de l’État de Kachin, au Myanmar / Birmanie, depuis le 7 avril.

 

« Je suis particulièrement alarmé par les informations faisant état de victimes civiles et de la situation critique des communautés touchées par les combats dans les cantons de Tanai et de Hpakant, alors que d’autres régions ont également été sérieusement affectées », a dit M. Ostby dans un communiqué de presse publié par le Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA).

Ces victimes inclueraient près de 2.000 personnes qui auraient fui les villages de Awng Lawt, Sut Ring Yang et Sut Ra dans le canton de Tanai.

« Elles se cacheraient dans une zone forestière difficile d’accès et ne seraient pas en mesure de partir. Ces civils comprennent des femmes, ainsi que des femmes enceintes et allaitantes, des enfants, des personnes âgées, des malades et des blessés, qui se trouvent dans une situation désastreuse et ont un besoin urgent d’aide humanitaire et de protection », a dit M. Ostby.

À Hpakant, les civils du village de Hlaing Naung Hku seraient également incapables de quitter la zone touchée par les combats pour se rendre dans des endroits plus sûrs.

« J’appelle toutes les parties au conflit à autoriser les personnes déplacées et les autres civils qui pourraient encore se trouver dans les zones de conflit à se rendre dans un lieu plus sûr de leur choix et à permettre l’acheminement immédiat de l’aide humanitaire vers ces populations », a dit le Coordonnateur humanitaire.

M. Ostby a aussi appelé toutes les parties au conflit à faire en sorte que les civils soient protégés en tout temps et a rappelé leurs obligations en vertu du droit international humanitaire.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.