Yémen. nombre accru de missiles lancés vers l’Arabie saoudite

L’Envoyé spécial du Secrétaire général pour le Yémen, Martin Griffiths, a estimé mardi devant le Conseil de sécurité qu’une solution politique au conflit était possible mais il s’est dit inquiet du nombre accru de missiles lancés vers l’Arabie saoudite.

« Une solution politique pour mettre fin à cette guerre est entre nos mains. Ses contours ne sont pas un secret : la fin des combats, le retrait des forces et la remise des armes lourdes dans des endroits clés avec un accord sur l’établissement d’un gouvernement inclusif, qui réunit les parties autour d’un consensus pour construire la paix », a dit M. Griffiths, qui a pris ses fonctions le 11 mars 2018.




Mais il a ajouté que l’augmentation du nombre de missiles balistiques lancés en direction de l’Arabie saoudite et l’intensification des opérations militaires dans le gouvernorat de Saada portaient préjudice à ces efforts.

A lire :  L’ONU réclame un corridor de sécurité pour 140.000 civils au sud-ouest de la Syrie

« Je suis particulièrement inquiet de l’augmentation du nombre de missiles lancés vers l’Arabie saoudite ces dernières semaines. Des affrontements militaires et des frappes aériennes se sont également poursuivis dans de nombreuses autres régions du Yémen, notamment les gouvernorats de Sanaa, Taëz, Al Jawf, Ma’reb, A1-Hodeidah, Hajjah, A1-Baida et Lahej », a déclaré l’Envoyé spécial, qui s’est dit inquiet que ces développements mettent en péril les efforts pour ramener la paix.




Le Secrétaire général adjoint des Nations Unies aux affaires humanitaires, Mark Lowcock, a également exprimé sa préoccupation concernant les missiles lancés vers l’Arabie saoudite depuis le Yémen. « Cela ajoute une dimension supplémentaire à la guerre civile et met de nombreux civils en danger », a-t-il dit devant les membres du Conseil de sécurité.

A propos Toulouse7.com 17750 Articles
Articles de la rédaction du site Toulouse7.com. Parfois des brèves, parfois des reprises de communiqués, ou un rédacteur qui oublie de signer à son nom.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.