Equateur. meurtre de trois employés du journal El Comercio

La Directrice générale de l’UNESCO, Audrey Azoulay, a fermement condamné le meurtre du journaliste Javier Ortega, du photographe Paul Rivas et de leur chauffeur Efrain Segarra, tous les trois employés du journal El Comercio.

Les trois hommes avaient été enlevés le 26 mars à proximité de la frontière entre l’Equateur et la Colombie. Leur mort a été confirmé par le président équatorien vendredi dernier.

« Ces meurtres sont une fois encore un immense sacrifice pour la profession et la démocratie au sens large », a déclaré Mme Azoulay dans un communiqué publié samedi.

La Directrice générale de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) a salué la décision des autorités équatoriennes de mener une enquête sur ces crimes, soulignant qu’« aucun effort ne doit être ménagé pour traduire leurs auteurs en justice ».

« Le journalisme d’investigation est crucial dans une période de paix et de réconciliation démocratique car il met à la disposition des citoyens des informations vérifiables », a rappelé Mme Azoulay, ajoutant que « le journalisme est un bien public parce qu’il sert l’intérêt général ».

A lire :  L’ONU réclame un corridor de sécurité pour 140.000 civils au sud-ouest de la Syrie

L’UNESCO promeut la sécurité des journalistes à travers des mesures de sensibilisation mondiale, un renforcement des capacités ainsi que la mise en œuvre du Plan d’action des Nations Unies sur la sécurité des journalistes et la question de l’impunité.

A propos Toulouse7.com 17750 Articles
Articles de la rédaction du site Toulouse7.com. Parfois des brèves, parfois des reprises de communiqués, ou un rédacteur qui oublie de signer à son nom.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.