Barricades, attaque du commissariat, nuit d’émeute à la Reynerie à Toulouse

Barricades, attaque du commissariat, nuit d'émeute à la Reynerie à Toulouse
Photo Archives

Une centaine de personnes ont attaqué les forces de police dimanche soir à Toulouse. La police évoque de véritable scènes d’émeutes dans ce quartier populaire de Toulouse.

Dimanche soir, vers 20h, des violences urbaines ont éclaté dans le quartier de la Reynerie au Mirail à Toulouse classé Quartier de Reconquête Républicaine (QRR) a indiqué lundi matin Didier Martinez du syndicat SGP. Des centaines d’individus ont incendié des véhicules, des containers à ordure, ont mis en place des barricades et ont affronté les forces de l’ordre, déterminés à en découdre, en lançant des projectiles a t il précisé décrivant de véritables scènes d’émeutes.




Peu de temps après durant la soirée, le Commissariat de Bellefontaine était la cible de dizaines d’individus, hostiles et qui caillassaient la façade du Commissariat. Les effectifs locaux ont été mobilisés une grande partie de la soirée, “éprouvés par ces violences marquées auxquelles ils ont du s’adapter et faire face avec sang-froid, usant de centaines de moyens lacrymogènes en riposte” a t il été ajouté.

Il n’y a eu aucun blessé mais de nombreux dégâts, impactant notamment les véhicules administratifs.
Pas d’interpellation. Des renforts de forces mobiles engagés en fin de soirée ont permis de contenir la situation.
Déjà en fin d’après-midi dans le quartier Bellefontaine le contrôle d’une femme voilée refusant de se soumettre aux vérifications avait dégénéré en affrontements. Unité SGP a tenu à séluer “salue la maîtrise des personnels engagés, apporte son total soutien aux Policiers Toulousains, et condamne fermement ces comportements émeutiers inacceptables”.

A lire :  Orages. Toulouse et le 31 en alerte météo vigilance orange
A propos Toulouse7.com 17638 Articles
Articles de la rédaction du site Toulouse7.com. Parfois des brèves, parfois des reprises de communiqués, ou un rédacteur qui oublie de signer à son nom.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.