Yémen : la plupart des morts dues aux attaques menées par l’Arabie Saoudite (ONU)

Le Conseil des droits de l’homme s’est penché sur la situation des droits humains dans de nombreux pays dont le Yémen. S’agissant de ce pays, la Haut-Commissaire adjointe aux droits de l’homme, Kate Gilmore, a indiqué que ses services reçoivent quotidiennement des informations relatives aux victimes civiles au Yémen, pays qui entre dans sa quatrième année de guerre.

Les civils sont menacés par les attaques des milices houthistes et forces affiliées, de même que par les attaques aériennes menées par la coalition dirigée par l’Arabie saoudite.

Les frappes aériennes menées par la coalition dirigée par l’Arabie saoudite sont la principale cause de pertes civiles. « Ces frappes sont responsables de plus de 61% de toutes les victimes civiles, avec des tireurs embusqués et des bombardements aveugles dans les zones densément peuplées, les Houthis représentant une bonne grande partie du reste », a précisé la Haut-Commissaire adjointe.

Selon Kate Gilmore, le Haut-Commissariat aux droits de l’homme a répertorié depuis mars 2015 près de 6.100 morts, dont près de 1.500 enfants, et 9.683 blessés. Le nombre de victimes civiles a augmenté de manière dramatique ces six derniers mois, alors qu’il est probable que le nombre réel des victimes est encore bien plus élevé, a averti Mme Gilmore.

A lire :  Yémen / Hodeïda : le chef de l’OMS tire la sonnette d’alarme

Par ailleurs l’ONU estime que 22 millions de personnes ont besoin d’une aide humanitaire au Yémen dont huit millions de civils menacés par la famine.

A propos Toulouse7.com 17632 Articles
Articles de la rédaction du site Toulouse7.com. Parfois des brèves, parfois des reprises de communiqués, ou un rédacteur qui oublie de signer à son nom.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.