Crédit Immobilier, les pièges à éviter

Les taux d'intérêt restent encore intéressants pour bénéficier de crédits immobiliers. N'hésitez plus pour passer à l'acte !

Vous envisagez un achat immobilier, pour une résidence principale, une résidence secondaire ou un investissement ? C'est le bon moment ! Les taux d'intérêts proposés sur le marché européen sont encore intéressants. Mais attention, avant de passer à l'acte, voici quelques conseils pour éviter tout désagrément dans la négociation du prêt immobilier.

1/Prendre son temps pour évaluer la concurrence

Le premier réflexe sera de prendre rendez vous avec son conseiller financier habituel. Cet interlocuteur est celui qui connaît assurément le mieux votre patrimoine et votre profil financier : revenus ou capacité d'endettement. Votre banque habituelle pourra vous faire une offre. Attention cependant, rien n'empêche de regarder la concurrence. Il est même fortement conseillé, pour obtenir le meilleur taux ou les meilleures conditions, de prendre son temps, se renseigner sur internet et en direct auprès d'autres agences bancaires. Il est à noter que certains courtiers sont spécialisés pour réaliser ces opérations.

2/ Regarder les éventuelles aides publiques

Certaines collectivités locales, certains établissements publics , votre employeur ou votre mutuelle peuvent proposer, dans l'hypothèse d'un premier achat, certaines aides ou garanties dans l'opération d'achat immobilier. Là aussi, il est bien nécessaire de se renseigner.

3/ Le choix des garanties du crédit

C'est avec le taux d'intérêt, le point clé de l'opération. Un crédit doit être remboursé. C'est un principe du Code civil qui peut cependant être aménagé contractuellement ou via des assurances obligatoires ou facultatives. Le prêteur exigera systématiquement des garanties : réelles ou personnelles plus des assurances en cas de décès, d'invalidité ou chômage. Là encore, il sera préférable de bien lire l'offre de contrat proposée pour évaluer les risques et les opportunités. En France, l'habitude des établissements financiers est de préférer la caution. L'hypothèque sur l'immeuble acheté est plus rare.

4/ Se faire conseiller par un notaire ou un avocat

Les notaires sont des spécialistes des questions de patrimoine. Votre notaire habituel pourra vous conseiller judicieusement sur les opportunités ou les risques d'une telle opération immobilière.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.