L’airbus A380 a-t-il encore un avenir ?

L'airbus A380 a-t-il encore un avenir
Photo DP

L’airbus A380 a-t-il encore un avenir ? En 2018, faute de commandes suffisantes, Airbus envisage l’arrêt du programme si les commandes espérées en Chine et à Dubaï ne se concrétisaient pas

Label : BFM TV Date d’ajout : 16/01/2018 Description : Faute de commandes, le programme A380 d’Airbus pourrait s’arrêter. Selon le président de la compagnie, Fabrice Brégier, des négociations sont en cours avec la compagnie aérienne Emirates pour une possible commande de “quelques dizaines d’A380 supplémentaires”. Quelles sont les raisons de l’échec commercial de l’Airbus ? Quelles en sont les conséquences ? – L’édito Eco de Nicolas Doze, du mardi 16 janvier 2018, sur BFMTV.

L’Airbus A380 est un avion de ligne civil très gros-porteur long-courrier quadriréacteur à double pont, produit par Airbus. Les éléments sont produits et assemblés dans différents pays de l’Union européenne ; les principaux le sont en France, en Allemagne, en Espagne et au Royaume-Uni. D’autres pièces proviennent d’autres pays, dont la Belgique, et l’assemblage final est réalisé sur le site de Toulouse, en France.



Le programme A380, d’un coût total de développement de 8 milliards d’euros6, a été lancé au milieu des années 1990 sous le nom d’Airbus A3XX sous l’impulsion de Jean Pierson, alors administrateur-gérant d’Airbus. Le premier vol a eu lieu le 27 avril 20057 à l’aéroport de Toulouse-Blagnac et le premier service commercial s’est déroulé le 25 octobre 2007 par Singapore Airlines entre Singapour et Sydney8. En mars 2013, le 100e A380 est livré à la compagnie Malaysia Airlines9.

L’A380 est, en 2014, le plus gros avion civil de transport de passagers en service et le troisième plus gros avion de l’histoire de l’aéronautique, doté de quatre turbofans Rolls-Royce Trent 900 ou Engine Alliance GP7200 d’une consommation de 4L/km, après le Hughes H-4 Hercules et l’Antonov An-225. En 2018, faute de commandes suffisantes, Airbus envisage l’arrêt du programme si les commandes espérées en Chine et à Dubaï ne se concrétisaient pas

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.