Affaire Dupont de Ligonnès. La police intervient dans un monastère, sans trouver le fugitif

Affaire Dupont de Ligonnès. La police intervient dans un monastère, sans trouver le fugitif.

INFO OUEST-FRANCE. Ce mardi 9 janvier au matin, les enquêteurs de la PJ se sont déployés autour d’un monastère de Roquebrune-sur-Argens, où des moines ont fait vœu de silence. On leur y a signalé la présence d’un homme qui ressemble beaucoup à Xavier Dupont de Ligonnès, le père recherché pour avoir exécuté sa famille, au printemps 2011, à Nantes. Deux heures après le début de l’opération, les enquêteurs sont ressortis sans le fugitif. Personne n’a oublié, sept ans après. Personne n’a oublié Xavier Dupont de Ligonnès. D’ailleurs, malgré les jours et les nuits qui passent, de nouveaux signalements arrivent régulièrement aux enquêteurs, qui en ont déjà traité plus de 1000.




Il n’y a pas bien longtemps, on a prétendu l’avoir vu en Afrique ou en Thaïlande. Comme toujours, les alertes ont donné lieu sur le champ à des vérifications à distance. En vain. Mais un autre signalement est parvenu aux enquêteurs. Plus intéressant celui-ci. L’homme soupçonné d’avoir échafaudé et accompli sans faux pas une œuvre machiavélique et sombre aurait encore été vu, début décembre, dans le Var. Rappelons, si besoin, que Xavier Dupont de Ligonnès est soupçonné d’avoir assassiné sa femme et ses quatre enfants, début avril 2011, à Nantes. Tous ont été enterrés dans le jardin de la maison familiale, qui avait été nettoyée de fond en comble. Voeu de silence Le Var, c’est justement le département où il a été aperçu pour la dernière fois, en vie, le 15 avril 2011. Après avoir retiré ses 30 derniers euros, il quittait l’hôtel Formule 1 où il venait de passer sa nuit de cavale. Il laissait comme ultime trace l’empreinte de son visage sur une caméra de surveillance. Son expression était indéchiffrable. Le père partait-il mettre fin à ses jours dans l’épais maquis de Roquebrune-sur-Argens, dans le Var, où il a passé les jours heureux de sa jeunesse ? Au contraire, ya-t-il trouvé matière à se cacher ? Un moyen de fuite ? Ces questions restent sans réponses. Et voici donc, sept ans après, ce témoignage. Des témoins pensent avoir vu Xavier Dupont De Ligonnès à la messe du monastère Saint-Désert-des-Carmes à… Roquebrune-sur-Argens. Un témoignage parmi tant de centaines d’autres ?



Certes. Mais il prend une dimension importante pour tout un tas de raisons. D’abord, on connaît la dimension religieuse voire les accès mystiques de Xavier Dupont de Ligonnès. Et puis, dans ce monastère, les moines ont fait vœu de silence… Une opération discrète Enfin, et ce n’est pas le moindre intérêt de ce signalement, Xavier Dupont de Ligonnès a disparu à quelques centaines de mètres de là. Le meilleur moyen pour ne jamais être retrouvé est de ne croiser personne et de rester terré. Pour toutes ces raisons, ce signalement intéresse beaucoup les enquêteurs. Un dispositif discret, mais solide, a été mis sur pied ce mardi matin, avec une vingtaine de policiers de la PJ. Ils vont passer en revue tous les occupants du monastère. L’opération se veut discrète et respectueuse. Pas de gyrophares ni de sirènes pour ne pas nuire à la solennité du lieu. Vérifier sans trop espérer. Voilà ce que font, ce mardi, les enquêteurs. Avec l’espoir secret, dans un coin de la tête, que c’est ainsi, par un simple coup de fil, qu’un jour, on retrouvera le père fugitif, mort ou vif. C’est désormais le seul moyen.

A propos Toulouse7.com 15972 Articles
Articles de la rédaction du site Toulouse7.com. Parfois des brèves, parfois des reprises de communiqués, ou un rédacteur qui oublie de signer à son nom.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*