Aéroport de Toulouse. Delga, Moudenc, Méric et Robardey mettent la pression à Edouard Philippe

Aéroport de Toulouse. Delga, Moudenc, Méric et Robardey mettent la pression à Edouard Philippe
Si le courrier est adressé au Premier ministre Edouard Philippe, c'est bien Emmanuel Macron, alors ministre de l'économie qui avait décidé la cession des parts à une entreprise étrangère. Photo DP

Les actionnaires publics locaux écrivent au premier ministre pour demander à l'Etat de ne pas vendre ses parts dans la société gestionnaire de l'aéroport de TOulouse Blagnac

Le 15 décembre, les quatre actionnaires publics de la Société Aéroport Toulouse-Blagnac (SATB) ont interpellé le Premier ministre, par courrier, pour exprimer leur crainte face à l’éventualité de la vente par l’Etat des 10,01 % de capital qu’il détient dans l’aéroport de Toulouse Blagnac, en faveur de Casil Europe, actuellement propriétaire de 49,99 % du capital.

Carole Delga, Présidente de la Région Occitanie, Georges Méric, Président du Conseil départemental de la Haute-Garonne, Jean-Luc Moudenc, Président de Toulouse Métropole et Philippe Robardey, Président de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Toulouse déclarent partager "leurs inquiétudes sur l’avenir d’un équipement majeur pour leur territoire et stratégique pour le développement de l’industrie aéronautique en France et en Europe."

A LIRE AUSSI : forte croissance du trafic passage à l'aéroport de Toulouse en 2017 

« Depuis deux ans, la volonté systématique du nouvel actionnaire de ponctionner les réserves de la société démontre chaque jour une logique recherchant le rendement immédiat, déconnectée du développement à long terme de l’entreprise et de l’intérêt général du territoire et de son économie », déclarent-ils.

A lire :  Vidéo - Premier vol pour le Beluga XL, nouveau géant des airs

« Les turbulences apparues ces derniers mois en matière de gouvernance, avec l’annonce du départ du Président du Directoire et tout dernièrement de la Présidente du Conseil de Surveillance, nous interrogent d’autant plus sur la stabilité du 4eme aéroport de province », poursuivent-ils.

En tant que décideurs publics, les quatre actionnaires locaux font valoir leur responsabilité de prévoir l’évolution de ce dossier éminemment stratégique afin, d’une part, d’assurer la qualité de vie des riverains et, d’autre part, de maitriser l’attractivité et le développement du territoire. Ensemble, ils réaffirment leur volonté commune de garder un actionnariat public de long terme majoritaire au sein de la SATB et demandent à l’Etat de renoncer à exercer son option de vente.

A propos Toulouse7.com 17633 Articles
Articles de la rédaction du site Toulouse7.com. Parfois des brèves, parfois des reprises de communiqués, ou un rédacteur qui oublie de signer à son nom.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.