Affaire Tapie-Adidas-Crédit Lyonnais qui est renvoyé devant le tribunal correctionnel

Arbitrage Adidas – Crédit Lyonnais. Bernard Tapie renvoyé en correctionnelle. L’homme d’affaires comparaîtra devant le tribunal correctionnel dans l’affaire de l’arbitrage controversé lui ayant permis de solder son litige avec la banque en obtenant 404 millions d’euros.




Bernard Tapie a été renvoyé devant le tribunal correctionnel dans l’affaire concernant l’arbitrage controversé lui ayant permis de recevoir 404 millions d’euros pour solder son litige avec le Crédit lyonnais. L’ancien patron de l’Olympique de Marseille, traité depuis plusieurs mois pour un cancer de l’estomac, sera jugé pour « escroquerie » et « détournement de fonds publics ». Il doit comparaître en compagnie de cinq autres protagonistes, dont l’actuel patron d’Orange et ex-directeur de cabinet de la ministre de l’Economie Christine Lagarde, Stéphane Richard. Une affaire qui dure depuis plus de vingt ans L’affaire économico-politico-judiciaire traîne depuis maintenant plus de vingt ans. En 2008, Bernard Tapie s’était vu octroyer 404 millions d’euros, dont 45 millions au titre du préjudice moral, grâce à un arbitrage, une sentence privée utilisée pour régler son litige avec le Crédit lyonnais sur la vente d’Adidas en 1994. En décembre 2015, la cour d’appel de Paris avait condamné l’homme d’affaires à rembourser les 404 millions d’euros, la somme devant être augmentée des intérêts qui courent depuis 2008. Fin octobre 2017, la même cour d’appel avait rejeté l’intégralité des recours déposés par la défense de Bernard Tapie.

A lire :  Macron chute violemment dans les sondages
A propos Toulouse7.com 17633 Articles
Articles de la rédaction du site Toulouse7.com. Parfois des brèves, parfois des reprises de communiqués, ou un rédacteur qui oublie de signer à son nom.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.