L’élection législative annulée dans la 8e circo de Haute Garonne

L'élection législative annulée dans la 8e circo de Haute Garonne
Joël Aviragnet devra se représenter devant les électeurs du Comminges. Photo Par Antoine LamielleTravail personnel, CC BY-SA 4.0

Le conseil constitutionnel annule ce lundi l’élection législative dans la 8e circonscription du département de la Haute Garonne.

Le conseil constitutionnel a décidé d’invalider l’élection de JoËl Aviragnet à l’Assemblée nationale. Saisi par deux candidats, les sages ont décidé d’annuler le scrutin. En cause : les documents du bureau de vote de la commune de Gensac de Boulogne. Les membres du conseil constitutionnel -M. Laurent FABIUS, Président, Mme Claire BAZY MALAURIE, MM. Michel CHARASSE, Jean-Jacques HYEST, Lionel JOSPIN, Mmes Dominique LOTTIN, Corinne LUQUIENS, Nicole MAESTRACCI et M. Michel PINAULT- ont décidé que .

Il résulte de l’instruction que le bureau de vote unique de la commune de Gensac-de-Boulogne, dans lequel 124 électeurs sont inscrits et où 64 votes auraient été exprimés au second tour dont 15 en faveur de M. MONTSARRAT, n’a pas transmis la liste d’émargement à la préfecture à l’issue du scrutin, mais un document qualifié d’« interne » sur lequel les membres du bureau de vote relevaient les noms des électeurs ayant voté. M. AVIRAGNET a produit, dans le cadre du contentieux devant le Conseil constitutionnel, un document présenté comme étant la liste d’émargement authentique, qui aurait été conservée par erreur à la mairie de Gensac-de-Boulogne. Néanmoins, l’absence de production de la liste d’émargement à la préfecture, comme pièce jointe au procès-verbal des opérations électorales, rend impossible le contrôle par le juge électoral de la régularité de celles-ci, notamment la vérification du nombre de suffrages exprimés.
Dès lors, compte tenu du faible écart de voix entre les deux candidats présents au second tour de scrutin, il y a lieu, sans qu’il soit besoin d’examiner les autres griefs, d’annuler les opérations électorales contestées.



Joël Aviragnet, né le 16 juin 1956 à Encausse-les-Thermes (Haute-Garonne), est un homme politique français, membre du Parti socialiste. Il est maire d’Encausse-les-Thermes depuis mars 2008. Étant le suppléant de Carole Delga, il est devenu député de la Haute Garonne en juillet 2014 lorsqu’elle est nommée secrétaire d’État chargée du Commerce, de l’Artisanat, de la Consommation et de l’Économie sociale et solidaire. En décembre 2016, il est choisi par les militants socialistes du Comminges et du Savès pour être le candidat PS aux élections législatives de 2017. Marie-Claire Uchan, maire de Saint-Bertrand de Comminges est sa suppléante. Il arrive deuxième au premier tour avec 17,78 % des voix et est opposé à Michel Montsarrat au second tour. Il parvient à être élu député en réunissant 50,13 % des voix au second tour. Son élection est cependant annulée par une décision du Conseil constitutionnel rendue le 18 décembre 2017

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.