Macron appelle Netanyahu à « des gestes courageux pour sortir de l’impasse »

Emmanuel Macron recevait ce dimanche à l’Élysée le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu, sur fonds de tensions, après la décision de Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale officielle d’Israël.

Le chef d’État français a appelé à la négociation pour sortir de la crise actuelle. Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu a rencontré ce dimanche le président Emmanuel Macron, trois jours après que le président Donald Trump a officiellement reconnu Jérusalem comme la capitale d’Israël. Une décision qui a généré une vague de heurts. Pour le quatrième jour consécutif, des dizaines de milliers de manifestants sont à nouveau descendus dans la rue dimanche au Moyen-Orient et ailleurs dans le monde pour exprimer leur désaccord. « Gestes courageux » Emmanuel Macron a appelé dimanche le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu à « des gestes courageux envers les Palestiniens pour sortir de l’impasse actuelle ». « Il me semble que commencer par le gel de la colonisation et les mesures de confiance à l’égard de l’autorité palestinienne, ce sont des gestes que nous avons évoqués avec le Premier ministre Netanyahu qui sont d’importance », a précisé le président français. Le président français a également condamné « avec la plus grande clarté toutes les formes d’attaques des dernières heures et jours contre Israël », lors d’une conférence de presse conjointe à l’Élysée.

“Il me semble que commencer par le gel de la colonisation et les mesures de confiance à l’égard de l’autorité palestinienne”

 

Depuis jeudi, quatre Palestiniens ont été tués dans la bande de Gaza : deux lors de heurts avec des soldats, et deux membres du mouvement islamiste Hamas dans des raids aériens israéliens, en riposte à des tirs de roquettes à partir de l’enclave palestinienne. Un garde israélien a été poignardé et sérieusement blessé ce dimanche à Jérusalem. Le président français a rappelé sa « désapprobation des déclarations récentes du président des États-Unis, que la France juge contraires au droit international et dangereuses pour la paix », quelques jours après la reconnaissance par Donald Trump de Jérusalem comme capitale d’Israël. Netanyahu condamne les propos d’Erdogan Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a accusé dimanche le président turc Recep Tayyip Erdogan de bombarder les Kurdes et d’aider des « terroristes », à l’issue d’un entretien avec le président français Emmanuel Macron à Paris. « Je n’ai pas de leçons de moralité à recevoir d’un dirigeant qui bombarde des villages kurdes en Turquie, qui emprisonne des journalistes, aide l’Iran à contourner les sanctions internationales et aide des terroristes, notamment à Gaza », a déclaré M. Netanyahu, interrogé sur la déclaration de M. Erdogan qui, plus tôt dans la journée, avait qualifié Israël d’« État terroriste » qui « tue des enfants ».

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.