Yemen. appel international pour une trêve humanitaire

L’ONU appelle à une « pause humanitaire » au Yemen

Suite à une recrudescence des combats observée dans la capitale yéménite Sanaa, le Coordinateur humanitaire des Nations Unies au Yémen, Jamie McGoldrick, a appelé lundi toutes les parties en conflit à observer d’urgence une « pause humanitaire » mardi 5 décembre, entre 10 heures et 16 heures. Une trêve de six heures « afin de permettre aux civils de sortir de chez eux et aller chercher aide et protection, et de faciliter les déplacements des travailleurs humanitaires pour qu’ils assurent la poursuite des opérations humanitaires ».

Dimanche, le Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, s’est dit profondément préoccupé par l’escalade des combats et des frappes aériennes de ces derniers jours à Sanaa et dans d’autres régions du Yémen. Des violences qui ont fait des dizaines de morts et des centaines de blessés, dont des civils.

« Les combats limitent le mouvement des populations et des services d’assistance vitale à l’intérieur de la ville de Sanaa », a déclaré dans un communiqué le porte-parole du Secrétaire général. « Les ambulances et les équipes médicales ne peuvent pas avoir accès aux blessés et les gens ne peuvent pas sortir de chez eux pour acheter de la nourriture et tout ce dont ils ont besoin. Les travailleurs humanitaires ne peuvent pas se déplacer et mettre en œuvre les programmes visant à sauver des vies alors que des millions de Yéménites comptent sur l’aide humanitaire pour survivre ».

Depuis 2014, le Yémen est déchiré par une guerre civile opposant les Houthis aux forces fidèles à l’ancien président Ali Abdallah Saleh. « Le Secrétaire général réitère qu’il n’y a pas de solution militaire au conflit au Yémen », a rappelé son porte-parole. « Il appelle toutes les parties à s’engager, de façon significative, avec les Nations Unies, à revitaliser des négociations inclusives sur un règlement politique ».

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.