États-Unis. Née sans utérus, elle donne la vie grâce à une greffe

États-Unis. Née sans utérus, elle donne la vie grâce à une greffe. Une femme a qui les médecins avaient greffé un utérus vient de donner naissance à un enfant à Dallas, au Texas. Si plusieurs femmes transplantées ont déjà accouché en Suède, il s’agit d’une première aux États-Unis. Le bébé est en bonne santé. C’est une première aux États-Unis : une femme née sans utérus vient de mettre un bébé au monde grâce à une greffe réalisée à l’hôpital de Baylor, au Texas.


Label : Ça Zap – Zapping TV Date d’ajout : 04/12/2017

La maman a souhaité rester anonyme. Un porte-parole du centre hospitalier universitaire a indiqué que le bébé était en bonne santé mais n’a précisé ni la date de la naissance, ni le sexe, ni le poids du nouveau-né. On sait cependant que c’est une infirmière de 36 ans, mère de deux enfants, qui a fait don de son utérus à la maman. Déjà réalisé en Suède Plusieurs femmes transplantées avaient déjà accouché auparavant à Göteborg, en Suède, mais jamais aux États-Unis. Les chirurgiens à l’origine de la transplantation doivent tenir une conférence de presse ce lundi. Ils donneront sans doute davantage de précisions sur cette prouesse médicale. À l’hôpital de Baylor, le programme de transplantation utérine a été mis en place l’année dernière et huit greffes ont été effectuées sur dix tentatives. Sur les huit, trois ne se sont pas avérées concluantes, mais une a permis à une autre femme de tomber enceinte. Aux États-Unis, une première tentative de greffe de l’utérus avait eu lieu en février 2016, à Cleveland, mais l’intervention avait échoué. La première naissance consécutive à une transplantation utérine a eu lieu en septembre 2014, en Suède. Une femme âgée de 35 ans avait reçu l’utérus d’une donneuse de 61 ans avant de donner la vie.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.