Aux Restos du cœur, « de plus en plus de jeunes et de retraités »

Aux Restos du cœur, « de plus en plus de jeunes et de retraités », selon le président Description : Le président des Restos du Cœur, Patrice Blanc, a répondu aux questions de l’émission « L’Invité des Echos. » Interview réalisée par Olivier Harmant. Les Restos du cœur ont récemment lancé leur 33e campagne d’hiver. L’an passé, près de 136 millions de repas avaient été distribués par l’association fondée par Coluche, et 882.000 personnes accueillies. « Globalement, les premières indications dont nous disposons sur les inscriptions pour cette campagne d’hiver montre que nous allons vers une augmentation du nombre de personnes accueillies. Nous devrions être vers les 900.000 », indique Patrice Blanc lors de l’émission. Par ailleurs, ce dernier indique également une évolution des profils des personnes démunies aidées par l’association. « Aujourd’hui, en 2017, dans les centres des Restos du cœur, nous accueillons majoritairement des familles monoparentales », rappelle-t-il. Et de noter, parmi les récentes évolutions, « l’arrivée de plus en plus importantes de jeunes, notamment des étudiant – qui soit non pas de bourses, soit dont les solidarités familiales ne jouent plus : c’est un phénomène nouveau. Et à l’autre bout de la pyramide des âges, de plus en plus de retraités, notamment en milieu rural. » Lors de l’émission, Patrice Blanc revient également sur la nomination d’un délégué interministériel en charge de mener les concertations en vue de bâtir la stratégie du gouvernement en matière de lutte contre la pauvreté, ainsi que sur les engagements d’Emmanuel Macron au sujet du Fonds européens d’aides aux plus démunis qui représente un quart des produits alimentaires distribués par les Restos du cœur.


Label : L’invité des Echos Date d’ajout : 30/11/2017

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.