Des chercheurs Toulousains récompensés par les Talents du CNRS

Des chercheurs Toulousains récompensés par les Talents du CNRS
Photo Archives

Trois chercheurs en science de l’Université de Toulouse ont été récompensés mardi par le CNRS. Médaille de Bronze ou médaille de Cristal du CNRS pourquoi ont ils été distingués ?

Le CNRS a récompensé cette semaine les chercheurs Français les plus prometteurs ou celles et ceux qui ont fait avancer le savoir de manière significative. Trois toulousains ont été distingués.

Christophe Gatel a reçu la médaille de bronze du CNRS

Elle récompense le premier travail d’un membre de la communauté scientifique, qui fait de lui un
spécialiste de talent dans son domaine. Cette récompense représente un encouragement du CNRS à
poursuivre des recherches bien engagées et déjà fécondes. Christophe Gatel est enseignant-chercheur à l’université Toulouse III – Paul Sabatier au Centre d’élaboration de matériaux et d’études structurales (CEMES – CNRS).
Il mène ses travaux de recherche sur l’étude des propriétés électromagnétiques locales de nanostructures et de nanosystèmes par microscopie électronique en transmission.

Astrid Hopfensitz, enseignante-chercheuse à l’Université Toulouse 1 Capitole à Toulouse School of Economics-Research (TSE-R – CNRS/Université Toulouse 1 Captiole/INRA/EHESS) et Samuel Morin, chercheur Météo France au Centre national de recherches météorologiques (CNRM – CNRS/Météo France) ont également été récompensés par cette distinction. Nul chercheur toulousain ne reçoit cette année les prestigieuses médailles d’argent ou d’or du CNRS.

Fatima-Ezzahra L’Faqihi-Olive et Christine Viala ont reçu une médaille de Cristal

La médaille de cristal du CNRS distingue des ingénieur·e·s, des technicien·ne·s et des
administratifs/ves. Elle récompense celles et ceux qui, par leur créativité, leur maîtrise technique et leur
sens de l’innovation, contribuent aux côtés des chercheurs à l’avancée des savoirs et à l’excellence de
la recherche française.

Fatima-Ezzahra L’Faqihi-Olive est ingénieure de recherche de l’université Toulouse III – Paul Sabatier
au Centre de physiopathologie de Toulouse Purpan (CPTP – CNRS/Inserm/Université Toulouse III –
Paul Sabatier), Responsable du Plateau de cytométrie et tri cellulaire du CPTP.
La cytométrie en flux étant son cœur de métier, Fatima-Essahra L’Faqihi-Olive travaille au quotidien
auprès d’immunologistes et de spécialistes de l’inflammation pour lesquels elle analyse et trie les
cellules du système immunitaire

Christine Viala est ingénieure d’études de l’université Toulouse III – Paul Sabatier au Centre
d’élaboration de matériaux et d’études structurales (CEMES – CNRS), responsable du service
« Chimie » du CEMES En collaboration avec les chercheur-e-s, Christine Viala, élabore de nouvelles molécules complexes. Sa participation va de la recherche bibliographique en passant par la conception des protocoles et leur
exécution, jusqu’à l’étude physicochimique des produits et l’analyse puis l’interprétation des résultats

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.