Retraites complémentaires. Feu vert à la fusion Agirc-Arrco

Retraites complémentaires. Feu vert à la fusion Agirc-Arrco

Label : Ça Zap – Zapping TV Date d’ajout : 17/11/2017 Description : Retraites complémentaires. Feu vert à la fusion Agirc-Arrco. Un accord a été trouvé entre syndicats et patronat au sujet de la fusion des régimes de retraites complémentaires des cadres (Agirc) et de tous les salariés du privé (Arrco). Agirc et Arrco vont bien fusionner. D’ici à janvier 2019. Le patronat et une majorité de syndicats sont tombés d’accord vendredi sur les conditions de la fusion des régimes de retraites complémentaires des cadres et des salariés du privé. Le Medef est satisfait « Il y avait une vraie volonté d’aboutir. C’est un accord très satisfaisant », a salué le négociateur du Medef, Claude Tendil, à l’issue d’une réunion pliée en trois quarts d’heures au siège de l’organisation patronale. « Nous avons montré que le paritarisme fonctionne pour les retraites complémentaires », a-t-il souligné, CFDT, CFE-CGC et CFTC devant, comme en 2015, parapher le texte, après consultation de leurs instances. Une fusion engagée depuis deux ans La semaine dernière, patronat (Medef, U2P, CPME) et syndicats (CFDT, FO, CGT, CFE-CGC, CFTC) avaient traité la question des droits familiaux, comme les pensions de réversion, et des modalités de financement des régimes, peaufinant un texte écrit à l’issue d’une dizaine de réunions préparatoires depuis janvier 2016. Le Medef avait alors accepté d’aligner ces droits sur le plus avantageux des deux régimes. Par exemple, l’âge auquel un veuf ou une veuve peut prétendre à une pension de réversion, de 55 ans à l’Arrco, de 60 ans à l’Agirc, a été fixé à 55 ans dans le nouveau régime unifié.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.