Beaujolais nouveau. Police et Gendarmerie appellent à la prudence à Toulouse

Beaujolais nouveau. Police et Gendarmerie appellent à la prudence à Toulouse
A Toulouse, la soirée du Beaujolais nouveau est une tradition vivace. Photo archives

Troisième jeudi du mois de novembre, c’est une tradition bien encrée : le vin nouveau arrive. Qu’il soit de Beaujolais ou de Gaillac. Et entraîne parfois quelques excès. Cette année, et via les réseaux sociaux, plusieurs services de police et de la région et brigades de gendarmerie appellent à la prudence. Et invitent les éventuels fêtards qui auraient à se déplacer en voiture à choisir un “sam” ou un “capitaine de soirée” autrement dit, un convive chargé de rester sobre pour pouvoir piloter une voiture en toute sécurité.

La police nationale de Toulouse rappelle les règles en vigueur sur l’ivresse publique. Ailleurs, des appels à boire modérément ont été diffusés sur Twitter ou Facebook.

Le beaujolais nouveau, ou beaujolais primeur, est un vin de primeur produit dans le vignoble du Beaujolais, au sein des appellations d’origine contrôlée beaujolais et beaujolais-villages, essentiellement à partir du cépage gamay N. La commercialisation est autorisée immédiatement à la fin de la vinification ; il est mis en vente dans le monde entier le troisième jeudi de novembre.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.