Quand Tisséo confond Esquirol l’écureuil et Esquirol le célèbre psychiatre Toulousain

Quand Tisséo confond Esquirol l'écureuil et Esquirol le célèbre psychiatre Toulousain
Les bustes d'Esquirol et Pinel sont présents salle des illustres Capitole de Toulouse. Photo Par Caroline Léna BeckerTravail personnel, CC BY 3.0

Tisséo a récemment décidé de placer le pictogramme d’un écureuil -esquirol en langue occitane- pour symboliser la station de métro de la place Esquirol. Erreur, le nom d’Esquirol pour baptiser la place et le quartier Esquirol à Toulouse a été choisi pour rendre hommage à l’un des pères de la psychiatrie moderne, le scientifique Jean-Étienne Esquirol, né à Toulouse en 1772. Pourquoi Jean Etienne Esquirol a t il été célébré par la ville de Toulouse ? Son histoire, le parcours de cet illustre Toulousain célébré dans de nombreuses villes de France. Son apport à la pyschiatrie moderne.

Jean-Étienne Dominique Esquirol, né le 3 février 1772 à Toulouse et mort le 12 décembre 1840 à Paris, est un aliéniste français. Il est considéré comme le père de l’organisation de la psychiatrie française. Il est le fils d’un négociant toulousain, prieur de la bourse des marchands, élu capitoul en 17871. Arrivé en 1799 à Paris, il fut d’abord élève de Jean-Nicolas Corvisart à la Charité, puis dès 1801 il travailla avec Pinel à la Salpêtrière. En 1805, il écrivit : Les Passions considérées comme causes, symptômes et moyens curatifs de l’aliénation mentale .

Puis en 1810, succédant à Pinel il devint médecin chef de la Salpêtrière. Il créa rue Buffon une maison de santé privée pour aliénés qui sera transférée en 1827 à Ivry-sur-Seine. Au moment du décès de Antoine-Athanase Royer-Collard, il succéda à ce dernier au poste de médecin-chef de la Maison Royale de Charenton, aujourd’hui l’hôpital Esquirol. Il eut notamment comme élève le psychiatre toulousain Gérard Marchant (avec Wikipedia).

A propos Christophe Cavailles 425 Articles

éditeur du site Toulouse7.com et rédacteur des rubriques Politique et France. Engagé mais Indépendant. J’aime aussi la montagne et le chocolat noir

4 Commentaires

  1. les pictogrammes dans le métro bonne idée, utiliser celui d’un écureuil pour désigner la station Esquirol, place Esquirol, quartier Esquirol baptisée ainsi en hommage au célèbre aliéniste Esuirol, NON. Comment imaginer dans 70, 80 ans ou le plus tard possible j’espère, un pictogramme pour la rue ou avenue Lattes (juriste, 1er adjoint au maire de Toulouse) ?

  2. Quand un journaliste parle très vite… sans connaître ce dossier. Les visuels n’ont rien d’historique… ils sont mis en place dans le cadre d’une action liée au handicap cognitif. Ils ont été choisis avec un collège d’historien qui connaissaient bien le docteur Esquirol mais dans un but d’identification par des handicapés… avant de parler d’un sujet peut être faut il l’étudier…. Un écureuil est identifiable par un handicapé cognitif… pas un honorable médecin du siècle dernier…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*