La résistante toulousaine Angèle Bettini est morte à l’âge de 95 ans

La résistante toulousaine Angèle Bettini est morte à l'âge de 95 ans
Un groupe de résistants lors de leur jonction avec l'armée canadienne Photo DP

Angèle Bettini del Rio, résistante toulousaine est décédée à l’âge de 95 ans.

Angèle Bettini résistante toulousaine vient de décéder annonce le conseil départemental de Haute Garonne ce mardi. Née à Toulouse de parents réfugiés espagnols, cette militante engagée très jeune dans les Jeunesses communistes et pour les Jeunes filles de France, entre en résistance contre le régime de Vichy à l’âge de 18 ans. Le 5 novembre 1940 elle organise, avec ses compagnons de lutte, un lâcher de tracts rue Alsace Lorraine, lors du défilé en l’honneur du Maréchal Pétain. Arrêtée et internée pendant 4 ans dans les camps de concentration français du Récebédou, de Rieucros, de Brens et de Gurs, Angèle Bettini continue le combat en captivité en défendant les plus faibles.

Le président socialiste du conseil départemental George Méric a tenu à lui rendre hommage : “Durant toute sa vie, elle n’a eu de cesse de lutter contre l’oppression et l’injustice, puis contre l’oubli en témoignant auprès des jeunes dans les écoles. Je salue la mémoire de cette femme au parcours exemplaire, qui restera une grande figure de la résistance toulousaine, et adresse mes plus sincères condoléances à sa famille et à ses proches.”

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.