Catalogne. elle prend les pouvoirs de Puigdemont, qui est Soraya Saenz de Santamaria

Catalogne. elle prend les pouvoirs de Puigdemont, qui est Soraya Saenz de Santamaria
Une mission hautement difficile pour Soraya Saenz de Santamaria Photo Par Cristina CifuentesFlickr, CC BY 2.0,

En vertu du vote de l’article 155 de la Constitution espagnole, la généralitat de Catalunya est mise sous tutelle de l’Etat central après sa déclaration d’independance. Selon le droit espagnol, le leader indépendantiste et président de la région de Catalogne, Carles Puigdemont est destitué de ses fonctions et remplacé par María Soraya Sáenz de Santamaría Antón. Qui est elle ? Réussira t elle à maintenir le calme à Barcelone et dans la Catalogne ?

María Soraya Sáenz de Santamaría Antón, née le 10 juin 1971 à Valladolid, est une femme politique espagnole membre du Parti populaire (PP). Après une carrière de haut fonctionnaire, elle devient députée de Madrid en avril 2004, puis membre de la direction nationale du PP. À la suite des élections législatives de mars 2008, Mariano Rajoy la choisit comme nouvelle porte-parole du groupe parlementaire, à l’âge de 36 ans. Après la victoire du PP aux élections de novembre 2011, elle est désignée vice-présidente du gouvernement, ministre de la Présidence et porte-parole du gouvernement. Elle perd cette dernière fonction en novembre 2016 tout en récupérant le portefeuille des administrations territoriales. Le 28 octobre 2017 elle est désignée pour assurer les « fonctions et compétences » de la présidence de la Généralité de Catalogne, par délégation de Mariano Rajoy.

Formation et ascension politique

Elle obtient sa licence de droit à l’université de Valladolid, où elle finit major de promotion, en 1994. Elle passe ensuite avec succès le concours du corps supérieur des avocats de l’État. À l’âge de 27 ans, elle est affectée à León. En 2000, Francisco Villar García-Moreno, directeur de cabinet du premier vice-président du gouvernement et ministre de la Présidence Mariano Rajoy, la recrute pour occuper un poste de conseillère juridique. Parallèlement, est professeure associée de droit administratif à l’université Charles III.

À l’approche des élections législatives du 14 mars 2004, elle est investie en dix-neuvième position sur la liste du PP emmenée par Rajoy dans la circonscription électorale de Madrid. Au cours du scrutin le parti n’obtient cependant que 17 élus. Elle fait toutefois son entrée au Congrès des députés dès le 13 mai, après que Rodrigo Rato a été nommé directeur général du Fonds monétaire international.

Elle est aussitôt nommée porte-parole adjointe à la commission constitutionnelle et membre de la commission de la Justice. En novembre, elle devient secrétaire à la Politique régionale et locale du Parti populaire, dont Rajoy occupe désormais la présidence. En conséquence, elle quitte la commission parlementaire de la Justice et rejoint la commission des Administrations publiques.

Bras droit de Mariano Rajoy

Pour les élections législatives du 9 mars 2008, elle est remontée à la cinquième place sur la liste de Madrid. Placée juste après le porte-parole parlementaire Eduardo Zaplana, elle devance les anciens ministres Cristóbal Montoro et Miguel Arias Cañete.

Le 31 mars, Mariano Rajoy annonce qu’elle remplacera Zaplana au poste stratégique de porte-parole du groupe parlementaire. C’est la première fois qu’une femme occupe un tel poste de façon permanente au Congrès des députés. Elle prend officiellement ses fonctions le 8 avril, à l’ouverture de la législature.


VIDEO – Crise en Catalogne: Carles Puigdemont pourrait demander asile à la Belgique Label : Ça Zap – Zapping TV Date d’ajout : 30/10/2017

Dans la perspective des élections législatives anticipées du 20 novembre 2011, elle se voit attribuer la deuxième place de la liste dans la circonscription de Madrid. Elle est alors la première femme à occuper cette position symbolique parmi les candidats du Parti populaire, se trouvant devant Ana Mato et le maire de Madrid Alberto Ruiz-Gallardón.

Le 22 décembre suivant, Soraya Sáenz de Santamaría est nommée à 40 ans vice-présidente du gouvernement, ministre de la Présidence et porte-parole du gouvernement dans le premier cabinet de Mariano Rajoy. C’est la première fois depuis le gouvernement González IV que l’exécutif ne compte qu’une seule vice-présidence.

Elle est confirmée à la deuxième place de la liste de Madrid aux élections du 20 décembre 2015 puis pour les élections anticipées du 26 juin 2016. Après ce scrutin, Rajoy parvient à constituer un gouvernement minoritaire. Reconduite comme vice-présidente, elle devient ministre de la Présidence et des Administrations territoriales, et perd les fonctions de porte-parole du gouvernement au profit du ministre de l’Éducation Íñigo Méndez de Vigo.

Depuis le 28 octobre 2017, elle exerce par délégation de Mariano Rajoy les fonctions et compétences dévolues au président de la Généralité de Catalogne. Toutefois, elle n’est pas titulaire de cette fonction, n’ayant pas été l’objet d’une nomination par décret royal publié au Bulletin officiel de l’État. (avec Wikipedia)

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.