Categories: France

Azerbaïdjan, Egypte, Indonésie, des dizaines d’homosexuels arrêtés

Le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme (HCDH) s’est déclaré profondément préoccupé par l’arrestation de plus de 180 personnes perçues comme lesbiennes, gays, bisexuelles et transgenres en Azerbaïdjan, en Egypte et en Indonésie. Nombre d’entre elles auraient été maltraitées par les forces de l’ordre.

« En Azerbaïdjan, comme viennent de le dire plusieurs experts indépendants de l’ONU, plus de 80 personnes présumées homosexuelles ou transgenres ont été arrêtées à Bakou depuis la mi-septembre », a souligné vendredi le porte-parole du HCDH, Rupert Colville, lors d’un point de presse à Genève.

« Certaines auraient subi des chocs électriques, des passages à tabac, des rasages forcés et diverses autres formes d’humiliation apparemment dans le but qu’elles se dénoncent et dénoncent d’autres personnes. Bien que toutes les personnes détenues aient été libérées, plusieurs ont purgé des peines de détention administrative pour ‘hooliganisme’ et ‘résistance à un ordre de la police’. Beaucoup ont été obligées de subir des examens médicaux et les autorités ont divulgué aux médias les informations sur leur état de santé », a-t-il ajouté.

“Certaines auraient subi des chocs électriques,
des passages à tabac, des rasages forcés”

En Egypte, plus de 50 personnes ont été arrêtées ces dernières semaines en raison de leur orientation sexuelle ou identité de genre. Deux d’entre elles ont été arrêtées pour avoir brandi des drapeaux arc-en-ciel lors d’un concert et l’une pour avoir créé une page Facebook. Dans certains cas, des personnes auraient été arrêtées après avoir été piégées par des responsables des forces de l’ordre sur des applications et des forums de discussion sur Internet.

peines de prison

Les accusations incluent ‘débauche habituelle’, ‘incitation à l’indécence et à la débauche’ et ‘adhésion à un groupe interdit’. Au moins dix hommes ont été condamnés à une peine de prison d’un à six ans, la plupart des autres sont en attente de jugement et quelques-uns ont été libérés. Plusieurs de ces détenus ont été soumis à des ‘examens’ physiques intrusifs. Dans de nombreux cas, les droits de procédure régulière semblent avoir été violés, a souligné le porte-parole du HCDH.

En Indonésie, plus de 50 personnes ont été arrêtées dans un sauna à Djakarta vendredi dernier, en raison de leur orientation sexuelle perçue. Alors que beaucoup ont été relâchés depuis, quatre hommes et une femme ont été inculpés en vertu d’une loi vague sur la pornographie, qui a été utilisée pour arrêter des personnes ayant eu des relations homosexuelles consensuelles.

« Arrêter ou détenir des personnes en fonction de leur orientation sexuelle ou de leur identité sexuelle réelle ou perçue est par définition arbitraire et viole le droit international », a dit M. Colville. « Arrêter et détenir des personnes pour s’être exprimé légitimement – y compris en arborant un drapeau arc-en-ciel – est également arbitraire et viole le droit des individus à la liberté d’expression ».

appel international

« Dans les trois pays, les autorités ont affirmé que les personnes arrêtées étaient impliquées dans la prostitution – bien que dans presque tous les cas, les accusés aient nié ces allégations ou indiqué avoir été contraints d’avouer leur participation. Quoi qu’il en soit, les experts des droits de l’homme des Nations Unies ont souligné que les États devraient abroger les lois qui criminalisent les travailleurs du sexe », a-t-il ajouté.

Selon le HCDH, l’Azerbaïdjan, l’Égypte et l’Indonésie devraient prendre des mesures immédiates pour libérer toute personne détenue sur la base de son orientation sexuelle ou de son identité sexuelle réelle ou perçue, abandonner les accusations fondées sur des lois vaguement formulées et discriminatoires et abroger ces lois conformément à leurs obligations juridiques internationales et les recommandations des Nations Unies. « Ils devraient également libérer immédiatement toutes les personnes détenues pour avoir légitimement exercé leur droit à la liberté d’expression », a dit M. Colville.

Partager

Articles Récents

Delga, Rabault et Cazeneuve demandent le retrait du projet de loi de réforme des retraites

Les ténors socialistes pointent un projet “vacillant” “brouillon” et qui “engendre la défiance”. Ils demandent…

5 février 2020

Ligue 1. Toulouse Strasbourg à quitte ou double

Le Toulouse Football Club accueille Strasbourg mercredi soir au stadium de Toulouse. Toulouse Strasbourg l'heure…

5 février 2020

Le GIGN intervient à la Mounède

Les gendarmes d'élite du GIGN ont été mobilisés mardi soir pour une intervention dans un…

5 février 2020

Braquage dans une boulangerie de Cugnaux

Un braquage a eu lieu mardi matin dans une boulangerie de Cugnaux située route de…

5 février 2020

France Angleterre avec 5 toulousains

5 joueurs du stade toulousain seront titulaires pour le premier match du tournoi des 6…

30 janvier 2020

22 morts de la grippe en France depuis le mois de novembre

22 personnes sont mortes en France de la grippe depuis l'arrivée de l'épidémie soit depuis…

29 janvier 2020

Ce site utilise des Coockies pour mesurer son audience et proposer une publicité ciblée. Vous pouvez accepter (ou non) et au passage vous abonner aux ALERTES et NEWSLETTER du site d'actualités Toulouse7.com