Les arrivées de réfugiés en Grèce se sont accélérées au mois d’août

Les arrivées de réfugiés en Grèce se sont accélérées au mois d'août
Photo Archives

Les arrivées de réfugiés en Grèce se sont « accélérées » au mois d’août, a indiqué vendredi l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), qui se dit « préoccupée par la détérioration de la situation sur les îles grecques situées à l’est de la mer Egée ».

« Le nombre de nouveaux arrivants, qui a augmenté en août, exerce une pression sur les infrastructures d’accueil surpeuplées et entrave les efforts visant à améliorer la situation », a indiqué une porte-parole du HCR, Cécile Pouilly, lors d’un point de presse à Genève.

Selon le HCR, la situation la plus préoccupante concerne Lesbos, Chios, Samos et Leros qui ont accueilli le plus grand nombre d’arrivées, dont de nombreux enfants. Plus de la moitié provient de Syrie et d’Irak, des pays en conflit. En août, il y a eu 3.695 arrivées par la mer, contre 2.249 en juillet. Les arrivées sur Lesbos, Samos et Leros ont désormais dépassé le rythme auquel les personnes sont autorisées, par les autorités, à être transférées vers le continent, ce qui aggrave encore plus les conditions de vie déjà très difficiles. Selon les estimations basées sur les chiffres fournis par les autorités, il y a eu 2.561 départs vers le continent le mois dernier, pour 3.695 arrivées.

Syrie, Irak

Pour le HCR, ce nouvel afflux intervient alors que de nombreuses personnes séjournent déjà dans les îles depuis des mois. Une situation qui affecte leur santé physique et mentale. La menace de violences, d’automutilations et d’agressions sexuelles est extrêmement inquiétante et une plus grande sécurité est nécessaire. La situation la plus critique concerne Samos. Malgré le transfert récent de quelque 640 personnes entre l’île et le continent, plus de 1.900 personnes restent entassées dans une zone conçue pour accueillir 700 personnes au Centre d’accueil et d’identification (RIC) de Vathy. Parmi elles se trouvent plus de 600 enfants ainsi que des femmes enceintes et des personnes souffrant de graves problèmes de santé et de handicaps.

A Chios, il y a eu plus de 500 arrivées en août. Le RIC de Vial accueille plus de 1 100 personnes, dont plus de 100 ne disposent pas d’un hébergement correct. La plupart est hébergée dans des conteneurs et quelques nouveaux arrivants sont hébergés dans 12 tentes récemment installées par le HCR. Environ 180 personnes séjournent aussi dans le site de Souda, géré par la municipalité, condamné à fermer ses portes depuis longtemps. Sur Leros, plus de 290 arrivées ont été enregistrées en août et le nombre de personnes sur l’île s’élevait à 649 vendredi. Cela crée une pression sur la capacité d’accueil des sites en sous-effectif gérés par le gouvernement (y compris le RIC de Lepida).

plus de 126.430 migrants et réfugiés ont réussi à atteindre l’Europe via la Méditerranée

De façon générale, le HCR s’est inquiété des risques croissants pour la santé et le bien-être des réfugiés en raison du manque d’eau et des mauvaises conditions d’hygiène. Bien qu’il y ait eu des progrès jusqu’à présent, le HCR appelle à des mesures fortes afin d’améliorer la situation dans les infrastructures d’accueil. « Nous demandons également le déploiement urgent de fonctionnaires grecs supplémentaires, en particulier dans les domaines de la santé, du soutien psychosocial et de la protection des enfants non accompagnés », a ajouté Cécile Pouilly.

Au total, plus de 126.430 migrants et réfugiés ont réussi à atteindre l’Europe via la Méditerranée, dont 16.000 en Grèce et plus de 100.000 pour la seule Italie. Selon le HCR, plus de 2.428 sont morts ou portés disparus lors de cette périlleuse traversée.

A propos Toulouse7.com 13592 Articles

Articles de la rédaction du site Toulouse7.com. Parfois des brèves, parfois des reprises de communiqués, ou un rédacteur qui oublie de signer à son nom.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*