Le Jura, le Rhône, la Loire et la Saone et Loire maintenus en alerte canicule

Le Jura, le Rhône, la Loire et la Saone et Loire maintenus en alerte canicule
Les deux tiers de la France sont placés en alerte vigilance jaune pour risque d'orages. Crédit Photo Météo France

Météo France maintient 4 départements de l’est de la France en alerte canicule ce mercredi. Les fortes chaleurs se prolongent dans l’est de la France avant l’arrivée d’une perturbation.

Le Jura, le Rhône, la Loire et la Saone et Loire sont maintenus en alerte canicule ce mercredi 30 août. Les fortes chaleurs se prolongent dans ces départements. De nuit comme de jour. Les autorités font état “Phénomène nécessitant une vigilance particulière notamment pour les personnes sensibles ou exposées” pour justifier le place en alerte vigilance orange. Cette alerte devrait prendre fin dans la nuit avec l’arrivée d’une perturbation orageuse suivi d’une forte baisse des températures.

Le bulletin d’alerte : La masse d’air est toujours très chaude sur une grande partie du pays. En cette fin de nuit de mardi à mercredi, la nuit est encore chaude sur les départements en vigilance orange. A 05h ce mercredi, nous relevons entre 20 et 25 degrés de la plaine de Saône au Revermont en passant par la Bresse, et sur le Lyonnais. Quelques valeurs : 25,4 degrés à Arbois (39), 24,2 degrés à Vincelles (39), 22,9 degrés à Beaurepaire (71), 22,8 degrés à Lyon St Exupéry (69), 21,4 degrés à St Etienne (42).

Evolution prévue : Les températures maximales amorceront une baisse sensible pour la journée de demain mercredi sur Puy de Dôme et Allier (autour de 30 °C) mais resteront encore élevées sur Loire et Rhône (de l’ordre de 32 °C). On peut donc s’attendre à un retour au jaune canicule sur Puy de Dôme et Allier sur la carte de demain 06h, tandis que sur Loire et Rhône il faudra attendre jeudi matin. Cette période de chaleur devrait cesser entre mercredi et jeudi, grâce à l’arrivée d’une dégradation pluvio-orageuse se mettant en place du sud-ouest au nord-est du pays.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.