,

Les commandos du 13e Régiment Dragons parachutistes en formation dans les Pyrénées

Les commandos du 13e Régiment Dragons parachutistes en formation dans les Pyrénées
Le 13e RDP est l'un des régiments les plus secrets de l'armée française. Photo Par Chistophe.MTravail personnel, CC BY-SA 3.0

le prestigieux 13e régiment de dragons parachutistes 13e RDP va s’entraîner à Lourdes et dans les Pyrénées ces prochaines semaines.

Les hommes du 13e RDP sont les spécialistes du renseignement dans la profondeur. Le 13e RDP est considéré comme un régiment d’élite. Et ses commandos sont régulièrement en mission à l’étranger sur les théâtres les plus compliqués. Pour y recueillir du renseignement. Ses spécialistes, formés aux techniques de dissimulation vont venir s’entraîner dans les Pyrénées ces prochaines semaines. Dans le cadre de la formation de ses équipiers, le 13ème Régiment de Dragons Parachutistes installé au camp de Souge près de Bordeaux, conduira un exercice dans les départements des Hautes-Pyrénées et des Pyrénées Atlantiques, du 30 août au 06 septembre 2017. Cet exercice aura lieu en zone boisée a indiqué la mairie de Lourdes, non loin des communes de : Lourdes,
Ger, Montaner, Siarrouy et Orincles.

Forces spéciales et renseignement humain

Le 13e régiment de dragons parachutistes (ou 13e RDP) est un régiment parachutiste intégré aux forces spéciales de l’armée française faisant partie du commandement des forces spéciales Terre. Constitué sous forme d’un régiment de dragons (c’est-à-dire de l’infanterie montée à l’époque) pendant l’ancien Régime par le marquis de Barbezières au Languedoc en 1676, ce régiment de cavalerie, l’un des plus anciens, prend le nom de 13e régiment de dragons lors de la réorganisation de 1791. Il fut transformée en unité blindée équipée de chars en 1936, puis en unité parachutiste en 1952.

Spécialisé dans le renseignement à partir de 1963, il fait partie, depuis 2002, de la brigade des forces spéciales terre (BFST) et dépend, pour emploi, du chef d’état-major des armées et, par délégation, de la Direction du Renseignement militaire (DRM) ou du Commandement des opérations spéciales (COS).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *