La baisse des aides au logement erreur majeure du gouvernement Macron Philippe

La baisse des aides au logement erreur majeure du gouvernement Macron Philippe
En l'état, cette mesure déjà impopulaire devrait être mise en oeuvre le 1er octobre prochain. Photo DP

Le gouvernement envisage d’abaisser de 5 euros par mois les aides aux logements. Cette baisse soulève de vives protestations.

Le gouvernement Macron Philippe envisage d’abaisser l’Impôt des plus riches. Et dans la même séquence, de réduire le montant des aides au logement allouées notamment aux étudiants ou aux locataires les plus pauvres. Cette baisse serait de l’ordre de 5 euros par mois pour un total annuel de quelques 60 euros. Cette mesure annoncée en plein coeur de l’été pour une application dès le mois d’octobre prochain, soulève de vives protestations. De la part d’associations, syndicats ou responsables politiques, principalement à gauche.

Christophe Robert, le délégué général de la Fondation Abbé Pierre, demande à être reçu par Emmanuel Macron après l’annonce de la baisse des APL. Il dénonce cette mesure affectant les plus fragiles. Pour Claire O’Petit, députée “La République en marche !”, l’augmentation des APL “c’est ça ou on augmente les impôts”. Sur le web, la députée, déjà épinglée pour plusieurs dérapages commis dans une émission de radio, fait l’objet de nombreuses railleries.

2 Commentaires

  1. dans un certains sens vous avez raison la majorité vote les textes qu’elle souhaite dans le respect de la Constitution et des Traités Internationaux. Cependant que penser d’une baisse des allocations pour un grand nombre de Français, souvent les plus fragiles, lorsque l’Impôt sur la Fortune va baisser, probablement de plusieurs milliards d’euros -si Macron tient ses promesses-, pour les plus riches ?

  2. Les “associations, syndicats ou responsables politiques, principalement à gauche” n’avaient pas eu les mêmes indignations lorsque Vals avait signé en accord avec Eckert un texte visant à restreindre ces mêmes allocations, il y a quelques mois. Ces réactions ne seraient-elles que politiques ?
    En quoi est ce un dérapage que de dire : soit on baisse les aides soit on augmente les impôts ? C’est au contraire parfaitement logique. A chacun de choisir, mais il me semble que le dit choix a été fait lors des dernières élections ? Non ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.