Les politiques anti tabac progressent dans le monde

Le dernier rapport de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) sur l’épidémie mondiale de tabagisme, publié mercredi conclut que davantage de pays ont mis en œuvre des politiques de lutte antitabac, allant des mises en garde illustrées sur les paquets aux zones non-fumeurs, en passant par des interdictions de la publicité.

Environ 4,7 milliards de personnes, soit 63% de la population mondiale, sont couvertes par au moins une mesure globale de lutte antitabac. Ce chiffre a quadruplé par rapport à 2007 quand seulement 1 milliard de personnes et 15% de la population étaient protégées. Les stratégies pour la mise en œuvre de ces politiques ont sauvé des millions de personnes d’une mort prématurée.

Cependant, relève le rapport, l’industrie du tabac continue d’entraver les efforts des gouvernements pour appliquer pleinement les interventions qui sauvent des vies et permettent des économies.

« Dans le monde entier, les gouvernements ne doivent pas perdre de temps pour intégrer toutes les dispositions de la Convention-cadre de l’OMS pour la lutte antitabac dans leurs programmes et politiques nationaux de lutte contre le tabagisme », a déclaré le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, Directeur général de l’OMS. « Ils doivent aussi prendre des mesures autoritaires contre le commerce illicite du tabac, qui aggrave exacerbe l’épidémie mondiale de tabagisme et sles conséquences aux niveaux sanitaire et socioéconomique ».

Aujourd’hui, 4,7 milliards de personnes sont protégées par au moins une mesure relative à une « meilleure pratique » figurant dans la Convention-cadre de l’OMS pour la lutte antitabac, soit 3,6 milliards de plus qu’en 2007 selon le rapport. C’est grâce aux l’intensification de l’action par les gouvernements qui ont redoublé d’efforts pour appliquer les mesures phares de la Convention-cadre qui a permis ce progrès a pu être enregistré.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.