Démission du CEMA Pierre De Villiers en pleine guerre, crise politique pour Macron

Démission du CEMA Pierre De Villiers en pleine guerre, crise politique pour Macron
Aux termes de la Constitution de la Ve République, Emmanuel Macron est le chef des Armées.

Le chef d’état major des armées Pierre De Villiers a démissionné. Il s’était prononcé contre une réduction drastique du budget de la défense à l’heure où la France est en guerre contre Daech l’état Islamique et Al Qaeda.

La France est en guerre contre Daech et Al Qaeda sur plusieurs théâtres d’opération en Afrique et au Moyen Orient, mais le Président de la République Emmanuel Macron et son Premier ministre Edouard Philippe ont décidé de réduire drastiquement le budget de la défense de plusieurs centaines de millions d’euros. Le chef d’état major des armées, Pierre De Villiers a vivement protesté contre cette mesure budgétaire. Il a décidé de démissionner.

Retour sur une crise politique

Le jeudi 13 juillet 2017, le chef d’Etat major des Armées avait exposé à huis clos devant la commission de la Défense à l’Assemblée nationale son désaccord avec les 850 millions d’euros d’économies réclamées pour l’année 2017 aux armées. Le 13 juillet 2017, lors du traditionnel discours aux armées, le président de la République, Emmanuel Macron, rappelle qu’il est “le chef” des armées et conteste sèchement les critiques publiques du général de Villiers quant à la politique de réduction budgétaire imposée aux armées.9 La situation semble s’apaiser le 14 juillet avec le traditionnel défilé où le président et le général de Villiers s’affichent ensemble sur le même char. Mais, le soir même, le chef d’état-major réitère ses critiques sur sa page Facebook en écrivant : « Parce que la confiance expose, il faut de la lucidité. Méfiez-vous de la confiance aveugle ; qu’on vous l’accorde ou que vous l’accordiez. Elle est marquée du sceau de la facilité. » Dans le Le Journal du dimanche du 16 juillet, Emmanuel Macron se montre une nouvelle fois très ferme et ouvre la porte à une possible éviction du chef d’état-major. « La République ne marche pas comme cela », indique le chef d’Etat. « Si quelque chose oppose le chef d’état-major des armées au président de la République, le chef d’état-major des armées change. » La question d’une démission du chef d’état-major était alors posée. (avec Wikipedia)

 

1 Commentaire

  1. la reputation, de Neron n’est que d’avoir brûlé Rome, dans l’etat ou il etait et restera !

    Mes respects mon général

    David Desmonet
    19 juillet 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.