Bal, concerts, feu d’artifice, le programme du 14 juillet à Toulouse

Bal, concerts, feu d'artifice, le programme du 14 juillet à Toulouse
Photo Archives DP

Le 14 juillet fête nationale et fête populaire à Toulouse, Balma ou Colomier. Et dans toute la France. A Toulouse, plusieurs animations sont organisées sous haute surveillance. Le programme.

Cette année le 14 juillet aura un air de fête populaire à Toulouse et dans la région. De nombreuses animations sont programmées ce vendredi. Avec bals, feux et concerts. Des dizaines de milliers de personnes sont attendues pour ces festivités. Un an après l’attentat de Nice, d’importantes mesures de sécurité ont été mises en place. Le programme à Balma, Colomiers et Toulouse :

Balma :
– Guinguette au Lac à partir de 12h Lac Saint-Clair Animation gratuite Repas partagé
– Bal avec l’orchestre Phil Clément Various Place de la Libération 19h30

Colomiers :
– 17h45, dépôt de gerbes au monument aux morts, place de l’Eglise ; Marseillaise interprétée par la Fanfare municipale,
– 18 heures, discours de Mme Karine Traval-Michelet, Maire de Colomiers et Vice-Présidente de Toulouse-Métropole, sur le parvis de l’Hôtel de Ville,
– 18h30, cocktail animé par le Variety band, allée des Droits-de-l’Enfant,
– 19 heures, repas espagnol « paella », organisé par le Comité des fêtes (sur inscription au 06 61 56 47 42-06 81 57 60 06) et bal populaire à partir de 22 heures

Toulouse défilé militaire :
La célébration de la fête nationale aura lieu le vendredi 14 juillet 2017 dès 11h,pour la première fois carrefour rue du Languedoc-rue Ozenne à Toulouse

Toulouse, concert et feu d’artifice
Vendredi 14 juillet après le défilé miltiraire à 11h, rendez-vous à la prairie des Filtres à partir de 19h pour le concert gratuit, NRJ Music Tour avec David Guetta, Black M, Maître Gims, Feder, Julian Perretta et Tal suivi d’un grand feu d’artifice au rythme des années 80.

A propos Toulouse7.com 13592 Articles

Articles de la rédaction du site Toulouse7.com. Parfois des brèves, parfois des reprises de communiqués, ou un rédacteur qui oublie de signer à son nom.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*