,

Mort de Liu Xiaobo, prix Nobel de la paix longtemps emprisonné

Mort de Liu Xiaobo, prix Nobel de la paix longtemps emprisonné
Photo Archives, Manifestation en faveur de Liu Xaobo. Par Kama Tsoi — https://www.facebook.com/photo.php?fbid=478910545714&set=t.699895846&type=3&theater, CC BY-SA 3.0

Décès de Liu Xiaobo : le mouvement des droits de l’homme en Chine et dans le monde a perdu un champion, selon l’ONU

Liu Xiaobo était emprisonné en Chine depuis 2009. Lauréat du Prix Nobel de la paix en 2010, il avait été placé en liberté conditionnelle en juin 2017 pour raisons de santé. Liu Xiaobo est décédé jeudi à l’âge de 61 ans des suites d’un cancer du foie dans un hôpital de Shenyang, dans le nord-est du pays.

Le Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, Zeid Ra’ad Al Hussein, a exprimé jeudi sa profonde tristesse à l’annonce de la mort de Liu Xiaobo, « figure emblématique de la paix et de la démocratie de la Chine ».

emprisonné pendant 18 ans par le régime Chinois

Il a transmis ses sincères condoléances et ses plus sincères respects à sa femme, Liu Xia, sa famille et ses amis, espérant qu’ils pourront faire leur deuil et l’honorer conformément à leurs souhaits.

« Le mouvement des droits de l’homme en Chine et à travers le monde a perdu un champion de principe qui a consacré sa vie à la défense et à la promotion des droits de l’homme, de manière pacifique et cohérente, et qui a été emprisonné pour avoir défendu ses idées », a déclaré M. Zeid dans un communiqué.

Pour le chef des droits de l’homme de l’ONU, Liu Xiaobo était la définition du courage civique et de la dignité humaine. « Un poète et un intellectuel qui voulait, et cherchait, un avenir meilleur pour son pays. Un homme qui, malgré tout ce qu’il a souffert, a continué à épouser la politique de la paix », a dit M. Zeid. « Il a été et continuera d’être une source d’inspiration et un exemple pour tous les défenseurs des droits de l’homme ».

Le 8 octobre 2010, le prix Nobel de la paix lui est attribué pour ses « efforts durables et non violents en faveur des droits de l’homme en Chine. » Il est le premier citoyen chinois à se voir attribuer un prix Nobel alors qu’il réside en Chine. Liu Xiaobo est la troisième personne à gagner un prix Nobel alors qu’il est en détention après Carl von Ossietzky (1935) et Aung San Suu Kyi (1991)7, la deuxième personne (la première étant Ossietzky) à se voir refuser d’envoyer un représentant recevoir le prix en son nom et le dernier prix Nobel de la paix en prison. (avec Wikipedia)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *