Affaire Grégory : mort de l’ex-juge Lambert

Un nouveau tournant dramatique. Un mois après sa relance, l’affaire Grégory a pris une nouvelle tournure, mardi soir. Jean-Michel Lambert, premier juge chargé en 1984 d’instruire cette affaire, a été retrouvé mort à son domicile. Un sac plastique était noué sur sa tête à l’aide d’un foulard. Une enquête pour déterminer les circonstances exactes de la mort. Les premiers éléments démontreraient un suicide : nulle trace d’effraction n’a été découverte dans l’appartement.

En 1984, Jean-Michel Lambert est juge d’instruction lors de l’affaire Grégory. Il a 32 ans et est juge à Épinal. C’est son premier poste. Saisi pour enquêter sur cet homicide qui attire des dizaines de journalistes, il est propulsé sous les projecteurs. La presse critique les errements de son instruction, après deux inculpations et incarcérations infructueuses, celle de Bernard Laroche puis celle de Christine Villemin. « Le jeune magistrat est happé par la pression médiatique. » Il est dessaisi de l’enquête en 1987 au profit de Maurice Simon, président de la chambre d’instruction de la cour d’appel de Dijon.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.