Attentat meurtrier en Egypte. 26 soldats tués

Les membres du Conseil de sécurité ont condamné dans les termes les plus forts l’attentat terroriste perpétré vendredi contre un poste de contrôle à Rafah, dans le nord-est de l’Égypte.

Au moins 26 officiers et soldats des forces armées égyptiennes ont été tués et blessés dans un attentat qualifié par le Conseil « d’odieux et lâche ».

Dans une déclaration à la presse diffusée vendredi soir, les membres du Conseil ont fait part de leurs plus sincères condoléances aux familles des victimes ainsi qu’au gouvernement égyptien. Ils ont souhaité un rétablissement rapide et complet aux personnes blessées dans cette attaque.

Les membres du Conseil ont réitéré que « tous les actes de terrorisme sont criminels et injustifiables, indépendamment de leur motivation », quel qu’en soit le lieu, le moment et les auteurs.

Réaffirmant que le terrorisme « sous toutes ses formes et manifestations » constitue l’une des « menaces les plus graves pour la paix et la sécurité internationales », les membres du Conseil ont souligné la nécessité de traduire en justice les auteurs, les organisateurs, les financiers et les auteurs de ces « actes de terrorisme répréhensibles ».

Ils ont exhorté tous les États à coopérer activement avec le gouvernement égyptien et toutes les autres autorités compétentes à cet égard.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.