Vers une interdiction internationale des armes nucléaires

Vers une interdiction internationale des armes nucléaires
À ce jour, cependant, un certain nombre de pays sont restés hors des négociations, dont les États-Unis, la Russie et d'autres États dotés d'armes nucléaires, ainsi que plusieurs de leurs alliés. La République populaire démocratique de Corée (RPDC) n'a pas non plus rejoint les pourparlers.

Après trois semaines de négociations en séance plénière et à huis clos, les Etats membres des Nations Unies devraient formellement adopter vendredi un projet de traité international juridiquement contraignant interdisant les armes nucléaires.

« Après notre examen final du texte hier, je suis convaincu que nous avons atteint un consensus général sur une interdiction robuste et complète », a déclaré jeudi la Présidente de la Conférence des Nations Unies sur l’interdiction des armes nucléaires, Elayne Whyte Gómez, du Costa Rica. « Ce sera un moment historique et c’est le premier traité multilatéral de désarmement nucléaire à être conclu en plus de 20 ans », a-t-elle ajouté lors d’une conférence de presse organisée au siège de l’ONU.

Selon le projet de texte, le traité couvre toute l’éventail des activités liées aux armes nucléaires, interdisant à tout État partie de s’engager dans le développement, le test, la production, la fabrication, l’acquisition, la possession ou le stockage d’armes nucléaires ou d’autres dispositifs nucléaires explosifs.

Les interdictions s’appliquent également à tout engagement à utiliser ou à menacer d’utiliser des armes nucléaires ou d’autres dispositifs nucléaires explosifs.

Le traité sera ouvert à la signature de tous les États au siège de l’ONU à New York à compter du 20 septembre 2017 et entrera en vigueur 90 jours après le dépôt du 50e instrument de ratification, d’acceptation, d’approbation ou d’adhésion.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.