Banque. 60% des Français seraient à découvert au moins 1 fois par an

Banque. 60% des Français seraient à découvert au moins 1 fois par an
Photo DP

Le comparateur de banques Panorabanques.com dévoile les résultats de son étude 2017 sur les Français et le découvert bancaire : par besoin ou par prudence, la grande majorité des Français souhaitent disposer d’une autorisation de découvert. Même si les choses semblent s’améliorer, ils sont encore très nombreux à dépasser les limites autorisées, cela concerne tout le monde et le découvert coûte cher…

Plus de 2/3 des français souhaitent disposer d’une autorisation de découvert

68% des Français souhaitent disposer d’une autorisation de découvert. Gratuit dans la moitié des établissements, ce service coûte en moyenne 7€ par an (frais de mise en place ou de dossier – hors agios). Les clients les plus demandeurs d’une autorisation sont évidemment ceux qui sont le plus souvent dans le « rouge ». 91% des personnes qui dépassent une fois par mois leur limite autorisée souhaitent une autorisation de découvert (vs 68% en moyenne). Mais par prudence, 41% de ceux qui ne sont jamais en dépassement souhaitent quand même bénéficier de cette souplesse de gestion.

Mais 60% des Français dépassent quand même la limite autorisée

L’étude montre que 23% des Français sont en dépassement de découvert autorisé au moins une fois par mois, 21% une fois par trimestre et 16% une fois par an.

Le dépassement de la limite autorisée peut concerner tout le monde, quel que soit le niveau de revenu

Les Français qui gagnent moins de 1 500€ par mois sont pour 27% d’entre eux dans le rouge tous les mois, les plus aisés (revenus de plus de 3 000€ par mois) l’étant deux fois moins souvent (13%). Mais globalement, même parmi les plus aisés, ils sont 51% à être en dépassement de découvert autorisé au moins une fois par an.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.