Calais: “nous ne voulons pas de nouvelle jungle” (Collomb)

Le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb a affirmé vendredi lors d’une visite à Calais qu’il fallait “agir” pour ne pas voir réapparaître une “jungle” comme le camp de fortune qui avait abrité jusqu’à 10.000 migrants jusqu’à son démantèlement en octobre 2016. Le ministre de l’intérieur a tenu à se montrer ferme face à un problème qui empoisonne tous les ministres de l’intérieur depuis le quinquennat de Nicolas Sarkozy. L’ancien maire de Lyon a ainsi affirmé que les associations humanitaires n’avaient rien à faire à Calais. Une sortie très critiquée à gauche et d’autant plus qu’en parallèle, le président de la République Emmanuel Macron déclarait, lui, que l’accueil des réfugiés devait être l’honneur de l’Europe.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.