Année faste pour ATR qui a déjà vendu 89 avions en 2017

Année faste pour ATR qui a déjà vendu 89 avions en 2017

Le constructeur d’avions régionaux ATR déclare avoir atteint en milieu d’année ses objectifs commerciaux de 2017

Depuis le début de l’année, ATR a reçu des commandes pour l’achat de 89 appareils, assorties d’options pour 20 appareils supplémentaires. Ces résultats commerciaux permettent au constructeur de turbopropulseurs régionaux d’atteindre, en moins de six mois, un ratio book-to-bill supérieur à un.

Cette semaine, à l’occasion du salon du Bourget, ATR a annoncé la signature d’accords commerciaux qui permettront aux ATR 42-600 et aux ATR 72-600 de développer de nouveaux marchés, en particulier en Chine et en Afrique. Le constructeur a également le plaisir d’annoncer aujourd’hui deux commandes supplémentaires : un ATR 72-600 de la compagnie suédoise BRA, qui compte désormais 10 ATR 72‑600, et un ATR 72-600 d’Air Tahiti, partenaire historique qui exploite des ATR depuis trente ans. Au total, cinq nouveaux accords commerciaux ont été annoncés pendant le salon.

l’Iran nouveau client

Plus tôt dans l’année, ATR a signé un contrat pour 50 ATR 72-600 avec la compagnie indienne IndiGo, et a reçu la commande de 20 ATR 72-600, assortie de 20 options, de la part de la compagnie nationale iranienne, Iran Air. Depuis janvier, cinq clients ont acheté des ATR pour la première fois, ce qui renforce la position de leader d’ATR et son attractivité auprès des compagnies opérant des vols régionaux.

Le montant des 89 commandes enregistrées depuis le début de l’année est évalué à plus de 2,3 milliards de dollars. Aujourd’hui, ATR a plus de 250 appareils dans son carnet de commandes, correspondant à environ trois ans de production.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.