Émue, Najat Vallaud-Belkacem tacle Hollande et évoque son avenir

Najat Vallaud-Belkacem a été battue dimanche au second tour des élections législatives par le parti d’Emmanuel Macron, le chef d’entreprise Bruno Bonnell de la République en Marche.

Najat Vallaud Belkacem ne siégera pas dans la nouvelle assemblée nationale. A l’instar de nombreux ténors du PS ou d’anciens ministres des gouvernements Valls et Ayrault, elle a été battue par un candidat de la République en marche. Après l’annonce des résultats, l’ancienne ministre de l’éducation nationale a donné une interview à la presse dans laquelle elle évoque son avenir et parle du quinquennat de François Hollande.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.