,

Le département débloque des fonds pour les producteurs touchés par la grippe aviaire

Le département débloque des fonds pour les producteurs touchés par la grippe aviaire
Photo DP
Suite à la détection en décembre 2016 d’un foyer de grippe aviaire, vingt éleveurs de palmipèdes dans 37 communes de la Haute-Garonne ont été contraints par les services de l’Etat à un vide sanitaire.
A compter du 29 mai, les éleveurs seront autorisés à redémarrer leur production avec une obligation de faire contrôler l’état sanitaire des nouvelles volailles.
Déjà fortement éprouvés par l’absence de production durant une longue période, les producteurs se voient contraints de supporter des frais vétérinaires et d’analyses conséquents.
C’est pourquoi, le Conseil départemental a décidé d’apporter une réponse exceptionnelle à cette situation économique préoccupante, en prenant en charge les analyses au laboratoire départemental EVA 31 pour la première remise en place de palmipèdes, pour un montant total estimé à 54 000 euros.
Pour considérer la situation de crise des éleveurs, une procédure d’urgence pour le RSA a été mise en place. Les éleveurs en grande difficulté peuvent également bénéficier de l’accompagnement de l’Association de Défense des Agriculteurs en Difficultés ADAD, association subventionnée fortement par le Département.
Le Conseil départemental a également décidé d’attribuer une aide au démarrage d’une nouvelle section avicole du Groupement de Défense Sanitaire (GDS) dont le but est de structurer en Haute-Garonne les éleveurs autour des questions sanitaires.

« Le Conseil départemental de Haute-Garonne consacre un budget exceptionnel de 120 000 euros au soutien des aviculteurs impactés dernièrement par la grippe aviaire. Une nouvelle fois, le Département affirme son engagement concret dans le soutien des agriculteurs haut-garonnais, notamment ceux qui rencontrent des difficultés » précise Georges Méric.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *