Qui sont les gagnants et les perdants de la croissance mondiale

Qui sont les gagnants et les perdants de la croissance mondiale
Les prévisions pour la croissance du PIB dans certains des pays les moins avancés (PMA) ont été revues à la baisse.

Qui sont les gagnants et les perdants de la croissance mondiale
Les prévisions pour la croissance du PIB dans certains des pays les moins avancés (PMA) ont été revues à la baisse.
La croissance de l’économie mondiale a repris au cours des six derniers mois conformément aux attentes, mais dans de nombreuses régions, elle reste inférieure aux niveaux nécessaires à des progrès rapides vers la réalisation des Objectifs de développement durable (ODD), selon un rapport de l’ONU publié mardi.

Intitulé ‘Situation et perspectives de l’économie mondiale à la mi-2017’, le rapport identifie une reprise provisoire dans la production industrielle mondiale, ainsi que la relance du commerce mondial, principalement en raison d’une hausse des demandes d’importations en provenance d’Asie de l’Est

Le produit brut mondial devrait augmenter de 2,7% en 2017 et de 2,9% en 2018 – des prévisions inchangées par rapport à celles annoncées par les Nations Unies en janvier mais qui marque une accélération notable par rapport au 2,3% de 2016.

S’exprimant sur le rapport, le Sous-Secrétaire général pour le développement économique au sein du Département des affaires économiques et sociales de l’ONU (DESA), Lenni Montiel, a souligné la « nécessité de redynamiser les engagements mondiaux en matière de coordination politique internationale pour réaliser un renouveau équilibré et durable de la croissance économique, en veillant à ce qu’aucune région ne soit laissée pour compte ».

Selon le rapport, l’appui à la reprise économique mondiale signifie une croissance plus forte dans de nombreuses économies développées et dans les économies en transition, l’Asie de l’Est et l’Asie du Sud restant les régions les plus dynamiques au monde. Cependant, la reprise économique en Amérique du Sud émerge plus lentement que prévu et le produit intérieur brut (PIB) par habitant diminue ou stagne dans plusieurs régions d’Afrique.

A propos Christophe Cavailles 425 Articles

éditeur du site Toulouse7.com et rédacteur des rubriques Politique et France. Engagé mais Indépendant. J’aime aussi la montagne et le chocolat noir

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*