Syrie : reprise des pourparlers de paix le 16 mai à Genève

Syrie reprise des pourparlers de paix le 16 mai à Genève
Sur le seul territoire de la Syrie, 4 millions de personnes bénéficient actuellement d'une aide humanitaire

Syrie reprise des pourparlers de paix le 16 mai à Genève
Sur le seul territoire de la Syrie, 4 millions de personnes bénéficient actuellement d’une aide humanitaire
L’Envoyé spécial de l’ONU pour la Syrie, Staffan de Mistura, va à nouveau convoquer des négociations inter-syriennes sous les auspices des Nations unies à Genève le 16 mai 2017, a indiqué l’ONU dans une note à la presse.

« Les délégations invitées restent les mêmes que lors des précédentes séries de négociations », a ensuite précisé Michael Contet, membre de l’équipe de M. de Mistura, lors d’une conférence de presse mardi au Palais des Nations à Genève.

Pour la reprise de ce nouveau round de discussions inter-syriennes le 16 mai, le médiateur de l’ONU entend intensifier le travail sur les questions se trouvant à l’ordre du jour des discussions, dans le cadre des résolutions du Conseil de sécurité, en particulier de la résolution 2254.

une nouvelle Constitution et l’organisation d’élections

« Conformément à ce que prévoyait la résolution 2254 du Conseil de sécurité de l’ONU, les parties continueront à négocier sur quatre volets de discussion : la gouvernance (transition politique), une nouvelle Constitution, l’organisation d’élections et la lutte contre le terrorisme », a dit M. Contet.

L’annonce de la reprise des pourparlers inter-syriens intervient quelques jours après que la Russie, l’Iran et la Turquie ont signé un accord au Kazakhstan sur des « zones de désescalade » dans lesquelles gouvernement et opposition devraient accepter de cesser les hostilités.

Vidéo – Washington veut armer des Kurdes en Syrie, au grand dam de la Turquie Label : Euronews FR Date d’ajout : 09/05/2017

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.