Fusillade à Grasse : le tireur présumé “se sentait harcelé et voulait se venger”

Fusillade à Grasse : le tireur présumé "se sentait harcelé et voulait se venger"
Une expertise psychiatrique du tireur de Grasse devrait rapidement être demandée.

Fusillade à Grasse : le tireur présumé "se sentait harcelé et voulait se venger"
Une expertise psychiatrique du tireur de Grasse devrait rapidement être demandée.
Après plusieurs heures de garde à vue, on en sait un peu plus sur l’auteur des coups de feu qui ont blessé 8 personnes du lycée Tocqueville de la ville de Grasse. Le jeune homme aurait parlé aux policiers et son identité internet a révélé un jeune homme fasciné par les armes à feu. Il n’avait pas hésité à relayer notamment un film sur la tuerie de Colombine aux Etats Unis. La presse indique vendredi après midi, que deux autres personnes ont été interpellées dans cette affaire. Il s’agirait de deux frères jumeaux amis du tireur.

Vidéo – Fusillade à Grasse : le tireur présumé “se sentait harcelé et voulait se venger” Label : BFM TV 17/03/2017 Le jeune homme qui aurait blessé 8 personnes, jeudi, lors d’une fusillade dans un lycée de Grasse (Alpes-Maritimes), est interrogé par la police ce vendredi: “Il a dit aux policiers pourquoi il en était venu à agir de la sorte. Il a dit qu’il se sentait harcelé par certains élèves au lycée et qu’il voulait se venger. De manière générale, il coopère bien. Il répond à toutes les questions”, explique Cécile Danré, du service police-justice de BFMTV.

A propos Charles Rieger 243 Articles

Je crois que le journaliste doit objectivement présenter les faits. Reste à savoir, sur la multitude d’actes réalisés chaque jour, ceux qu’il convient de traiter. Ou Non.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*