Députés, maires, qui va composer le comité de soutien de Fillon en Haute Garonne

Députés, maires, qui va composer le comité de soutien de Fillon en Haute Garonne
Après la fronde des dernières semaines, la plupart des élus Les Républicains soutiennent le candidat François Fillon pour l'élection présidentielle.
Députés, maires, qui va composer le comité de soutien de Fillon en Haute Garonne
Après la fronde des dernières semaines, la plupart des élus Les Républicains soutiennent le candidat François Fillon pour l’élection présidentielle.

Finie la fronde anti Fillon des dernières semaines. Le candidat largement vainqueur des primaires est désormais soutenu par toute sa famille politique. Y compris dans le département de Haute Garonne où son comité de soutien sera officiellement lancé ce mardi. Soit au lendemain de l’annonce de son programme économique, et à la veille d’une convocation par un magistrat qui pourrait aboutir à la mise en examen du candidat Fillon dans l’affaire dite du PénélopeGate, du nom de son épouse soupçonnée d’avoir bénéficié d’un emploi d’assistant parlementaire sans contrepartie réelle.

Le maire de Toulouse Jean Luc Moudenc

Qui va composer ce comité de soutien à François Fillon pour l’élection présidentielle ? Le nom des soutiens sera dévoilé mardi soir. Mais d’ores et déjà plusieurs noms ont été annoncés. Et y figurent la plupart des ténors de la droite dans le département. A commencer par la députée Laurence Arribagé et le maire de Toulouse Jean Luc Moudenc. Autres soutiens annoncés présents lors du lancement de ce comité de soutien ; les sénateurs Micouleau, Médevielle et Chatillon. Il est à noter que le délégué général de François Fillon dans le département de la Haute Garonne n’est pas un élu mais Jean Marie Belin.

Vidéo – Programme de François Fillon : Travailler plus pour gagner moins – ZAPPING ACTU DU 13/03/2017 Label : Ça Zap – Zapping TV Date d’ajout : 13/03/2017 François Fillon présente, lundi 13 mars, son « projet pour la France » depuis son QG de campagne à Paris. Il en a livré quelques éléments dans un entretien paru dimanche dans les Echos. S’il a prévu de consacrer une large part de la présentation à ses mesures dans le domaine régalien (défense, sécurité, justice), l’ex-premier ministre entend surtout mettre en avant ses réformes économiques pour « redresser » le pays.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.